Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Mali Le rapport de la FIDH sur la situation au Mali en tête d’affiche des journaux


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens maliens de ce vendredi s’intéressent principalement au rapport sur le Mali de la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH), publié jeudi.

Les quotidiens l’Indépendant et l’Indicateur du Renouveau évoquent ledit rapport et parlent de « droits de l’Homme malmenés au Mali » en manchette. L’Indicateur fait même remarquer que « le Mali a atteint un niveau d’insécurité sans précédent. »

L’armée malienne épinglée par la FIDH et l’Association malienne des droits de l’Homme (AMDH) écrit l’Indépendant précisant qu’il s’agit d’accusation de violation des droits de l’Homme dans le Nord et le Centre du Mali. « Toutefois ces deux organisations de défense des droits de l’Homme n’apportent aucune preuve concrète pour étayer les accusations », écrit le journal.

Le rapport de la FIDH et de l’AMDH ne dédouane pas les groupes armés, notamment terroristes. En effet, il indique que ces derniers sont derrière la plupart des attaques qui ont fait « 150 morts depuis le début de l’année. »

Ce bilan concerne à la fois les attaques terroristes, les assassinats ciblés et les conflits intercommunautaires, notamment localisés dans le centre du Mali.

Le rapport appelle aussi au renouvellement du mandat de l’ONU et demande à l’organisation planétaire de « prendre des sanctions individuelles ciblées contre des individus s’opposant à la mise en œuvre de l’accord et contre ceux qui commanditent ou ordonnent des violences. »

La conséquence de cette sécurité très fragile dans le Nord, c’est le retrait de certaines ONG qui subissent des attaques et des pillages.

Ainsi le CCIR a-t-il annoncé le 24 avril la suspension temporaire de ses activités à Kidal à cause de l’insécurité.

Le quotidiens les Echos indique que « les autorités locales demandent le retour du CICR. » En effet après cette suspension les populations de Kidal manquent de tout car le CICR était encore l’une des dernières ONG à rester dans cette ville.

Les élus de Kidal ont lancé un cri du cœur pour le retour du CICR : « nous sommes tristes et ça nous fait très mal que le CICR laisse la situation ainsi. », poursuit le même journal.

En économie, l’Indicateur du Renouveau révèle que « le ministre des Finances veut mettre fin à des exonérations dans le cadre de la moralisation des finances publiques. »

Pour le ministre, ces exonérations font perdre à l’Etat des dizaines de milliards de franc CFA. Mais la bataille s’annonce difficile, tant la pratique a cours depuis longtemps.



Autres titres
Maroc Divers sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Sénégal Les quotidiens endeuillés par le décès d’Al Amine, khalife général des Tidianes 
Inter Seuls 15 pays dans le monde disposent des politiques essentielles pour soutenir les familles et les jeunes enfants, selon l'UNICEF 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Mali Message du président de la République , Chef de l’Etat à l’occasion du 22 septembre 2017 
Mali Communiqué du conseil des ministres du mercredi 20 Septembre 2017 
Mali Diplomatie et processus de paix au menu de la presse malienne 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires