Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Justice et visite du président ghanéen en couverture des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les journaux burkinabè de ce vendredi, ont largement relayé la visite du président ghanéen au Burkina Faso, de même que le procès relatif à l’insurrection populaire, impliquant l’ex-président burkinabè Blaise Compaoré, ainsi que des ministres de son dernier gouvernement.

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso arbore à sa Une : «Procès ex-ministres du gouvernement Tiao (Luc Adophe): pour la défense, la composition de la Cour est irrégulière».

Selon le journal, alors qu’on s’attendait à entrer dans le vif du sujet, après le renvoi du 27 avril dernier, le procès du dernier gouvernement de Blaise Compaoré pour complicité d’homicides volontaires et complicité de coups et blessures volontaires, a été à nouveau renvoyé au 8 mai prochain.

A ce sujet, Le Pays, un autre quotidien privé, affiche: «Procès de Blaise Compaoré et son dernier gouvernement», avant d’ajouter que l’avocat de Blaise Compaoré, «Me Pierre Olivier Sur (a été) récusé».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso affiche : «Procès de la répression de l’insurrection : la défense obtient le renvoi au 8 mai».

Le même journal renseigne que Me Pierre Olivier Sur qui comptait représenter son client lors du procès a dénoncé, «une erreur trop grave», lorsqu’il lui a été signifié qu’il ne pouvait pas parler au nom président Compaoré absent à l’audience.

Le confrère évoque cet aspect du procès dans son éditorial ‘’A brûle-pourpoint’’, titré: «Blaise Compaoré, Me Sur et l’article 417». «Comme il fallait s’y attendre, souligne le journal, l’ex-bâtonnier du Barreau de Paris, a vite endossé le cilice du muselé, tout en invoquant, les grands principes des droits de l’homme, et en prédisant la nullité au verdict si sa voix ne tonnait pas au prétoire».

Sur un tout autre plan, Aujourd’hui au Faso consacre sa manchette à la visite à Ouagadougou du président du Ghana, Nana Akufo-Addo.

A ce propos, le journal Le Pays informe que les 48 heures de Nana Akufo-Addo à Ouagadougou seront mises à profit pour « renforcer la coopération entre le Burkina et le Ghana».

Le quotidien national Sidwaya, pour sa part, fait remarquer que le président «Nana Akufo-Addo (est) à Ouagadougou pour "consolider" les relations historiques entre le Ghana et le Burkina Faso».

Ce journal montre à sa une l’image des présidents burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et ghanéen Nana Akufo-Addo, sur le point d’échanger une poignée de mains.



Autres titres
Niger Plus de 560 millions de FCFA de produits pharmaceutiques prohibés interceptés 
Sénégal Liberté de la presse : Moussa Ngom, journaliste sénégalais, veut participer « à l’éveil des consciences » 
Guinée Agriculture: pour la tombée de la pluie, les sages implorent Dieu à Lélouma 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Le démantèlement d’un groupe de terroristes monopolise la une de la presse burkinabè 
Burkina-Faso La grève des financiers burkinabè, largement commentée par la presse nationale 
Burkina-Faso Medias: Dabadi Zoumbara sacré Super Galian 2018 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires