Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Mort massive de boeufs dans la commune de Bama : le ministre en charge des ressources animales sur les lieux


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Mort-massive-de-boeufs-dans-la-commune-de-Bama-:-le-ministre-en-charge-des-ressources-animales-sur-les-lieux

Suite à la visite de la délégation ministérielle conduite par le ministre en charge des ressources animales, dans le village de Banankeledaga dans la commune de Bama, province du Houet (région des Hauts-Bassins), qui a connu une mortalité rapide de près d’une soixantaine de bœufs dans la seule journée du 18 avril 2017, des prélèvements avaient été effectués par les services techniques.

Les résultats des différents prélèvements des services vétérinaires ont permis de connaître davantage sur les causes de ce sinistre.
Après analyse des échantillons des animaux morts, le Laboratoire national d’élevage a mis en évidence la présence de Bacillus anthracis.
Le charbon bactéridien est une maladie zoonotique, tellurique, due à une bactérie appelée Bacillus anthracis dont la spore peut subsister dans le sol pendant plusieurs années.

Le diagnostic du charbon bactéridien comme cause des mortalités d’animaux confirme la présence d’un ou plusieurs « champs maudits » dans la commune de Banankeledaga.
De ce fait, le ministère des Ressources Animales et Halieutiques a déclenché une série de mesures qui sont les suivantes :
- La circonscription de la zone où les mortalités ont été enregistrées (interdire l’accès à tout animal) ;
- La désinfection des zones où les carcasses ont été incinérées ;
- la vaccination en anneau de toutes les espèces sensibles au charbon bactéridien, particulièrement les bovins et les petits ruminants ;
- la prise en charge médicale si nécessaire de toutes les personnes qui sont rentrées en contact avec les carcasses après consultation dans les formations sanitaires ;
- la sensibilisation de la population sur la maladie ;
- la poursuite de la surveillance.

Une équipe de la Direction générale des services vétérinaires, en collaboration avec les services déconcentrés de la région, est à pied d’œuvre depuis le 25 avril 2017.



Autres titres
Sénégal Retrait des enfants des rues: un an après, l’exécution encore timide 
Maroc Politique, économie et social au menu des quotidiens marocains 
Burkina-Faso Justice et religion en vedette dans les journaux burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Justice et religion en vedette dans les journaux burkinabè 
Burkina-Faso Bobo-Dioulasso: saisie d’une importante cargaison de boissons périmées 
Burkina-Faso Examen du CEP 2017: aucun admis à l’école Mahon B de Kénédougou 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires