Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso La gendarmerie appréhende un faussaire de documents administratifs


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
La-gendarmerie-apprehende-un-faussaire-de-documents-administratifs

Un faussaire spécialisé dans la contrefaçon de documents administratives a été arrêté par la gendarmerie. Par devers lui, il a été découvert près de 130 cachets de toutes les administrations pour la confection des faux diplômes, relevés de notes, certificats de nationalité, les casiers judiciaires, les permis de conduire, les actes de naissances et de mariages.

L’arrestation du faussaire a été possible grâce à une enquête diligentée par la gendarmerie suite à une plainte de l’Université Ouaga I Pr. Joseph Ki-Zerbo pour présomption de fraude au baccalauréat.
L’enquête a été ouverte en début du mois d'avril et a abouti à l’arrestation du faussaire spécialisé. Il s’adonnait à cette activité illégale depuis 2008 et percevait entre 6 000 et 100 000 CFA selon le document établi.

"C’est le 4 avril 2017 que l’enquête nous a conduit vers une étudiante qui est concernée par la pratique. Ainsi, le 5 avril 2017, les enquêteurs parviennent à mettre la main sur ce monsieur qui est imprimeur de profession et domicilié à Ouagadougou’’, a expliqué le commandant de la Brigade de recherches de gendarmerie de Ouagadougou, le Major Abdoulaye Sawadogo.

"Au sujet des orientations des étudiants, il déclare que sa pratique consiste, à chaque fois que les élèves sont admis au baccalauréat, plusieurs parents d’élèves le contactent pour demander son service à savoir les aider à obtenir une filière scientifique comme quoi, c’est dans cette filière qu’il y a moins de chômage. Il dit éviter la contrefaçon des diplômes de l’enseignement général car, il y a beaucoup de risques’’ a expliqué le major Sawadogo.

Avec les 130 cachets, le faussaire arrive a confectionné des diplômes de tous les niveaux dont un diplôme de doctorat signé de l’université de Montpellier.

"Pour les légalisations des documents, il les fait sur place chez lui à son bureau. En effet, il dispose de cachets et de la signature de plusieurs officiers de l’état civil, des officiers de police signataire des différents commissariats de police du Burkina Faso. Il lui suffit donc d’apposer le timbre fiscal et le tour est joué’’, détaille t-il

Ingénieux, le faussaire a également établi des faux timbres communaux évalués à 12 millions de francs CFA et disposait des signatures des maires concernés soigneusement scannées pour utilisation.



Autres titres
Sénégal 366 titres fonciers remis à titre symbolique aux victimes de Tobago 
Burkina-Faso Modernisation de l’Administration: Session ordinaire 2017 du Conseil national 
Cameroun Gouvernance, société et football se partagent la Une des journaux camerounais 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Modernisation de l’Administration: Session ordinaire 2017 du Conseil national 
Burkina-Faso Le procès du journaliste Lookman Sawadogo en vedette dans les quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Politique, syndicalisme et sport en couverture des journaux burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires