Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal Malgré sa condamnation à 20 ans de travaux forcés, il aspire aux législatives prochaines


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Malgre-sa-condamnation-a-20-ans-de-travaux-forces,-il-aspire-aux-legislatives-prochaines

Clédor Séne n’est pas un inconnu des sénégalais. Lui, c’est le meurtrier du juge du conseil constitutionnel Me Babacar Seye. Clédor Séne pour ce crime, a été condamné à 20 ans de travaux forcés. Les faits remontent en 1993.

Bien que condamné, Clédor Séne se prépare à prendre part aux élections législatives du 30 juillet prochain, en tant que candidat indépendant. M Séne a annoncé à la presse qu’il participera aux législatives prochaines, une déclaration faite lors de l’atelier de formation organisé par la Direction générale des élections sur la Constitution.

Clédor Séne a déclaré à la fin des travaux, qu'il ira à la rencontre des populations pour solliciter leurs suffrages.
"On va aller vers les populations. Les gens commencent à découvrir la personne de Clédor Sène, en lieu et place du personnage formaté par la presse par plus de vingt ans de communication. La presse m’a dépeint de façon assez noire et cette image est en train de se craqueler du fait de ma communication. Donc je suis en train de me révéler à l’opinion sur une autre facette qui la surprend et cette opinion adhère à mon discours parce que je sensibilise sur nos richesses, nos ressources et de façon documentée, illustrée, qu’ils n’ont pas l’habitude de voir", dit-il en marge de la rencontre, pour justifier sa candidature.

Reconnu coupable du meurtre de Me Babacar SEYE (ancien vice-président du Conseil constitutionnel assassiné le 15 mai 1993, après les élections législatives de la même année), Amadou Clédor Sène avait été gracié puis amnistié par l’ancien président Abdoulaye Wade après 10 ans d’emprisonnement.

Sur cette affaire de Me Seye, le futur candidat aux législatives, Amadou Clédor Sène ne cesse jamais de revenir sur l’affaire. Il a laissé entendre que, " le procès n’a convaincu personne ". "Cette affaire, est une affaire d’Etat scellée en haut lieu qui a eu des implications étrangères".

Rappelons que, sur l'affaire Clédor Sène-Me Babacar Seye, rien n'est comme le laissent paraître les apparences. D'ailleurs au moment du procès, le médecin légiste disait qu'il avait extrait une balle de la tête de Me Seye, mais son assistant dira que c'était plutôt de la jambe. Puis, le médecin affirma qu'il ne se souvenait plus.

L'avocat de Me Seye a démissionné en plein procès. C'est pourquoi Clédor Seye a été gracié dès l'accession de Me Abdoulaye Wade au pouvoir. L'amnistie viendra bien plus tard.



Autres titres
Afrique Des demandeurs d’asile subsahariens proches d’une réinsertion en France 
Burkina-Faso Visite de Macron, partis politiques et culture au menu des quotidiens burkinabè 
Guinée Politique, grève et faits divers au menu de la presse électronique guinéenne 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Sénégal La politique fait les choux gras des quotidiens sénégalais 
Sénégal L’engagement de Tivaouane pour la réélection de Macky Sall en exergue 
Sénégal Macky Sall ne veut pas confier la gestion des terres aux collectivités locales 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires