Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

République Centrafricaine Les violences condamnées par des organisations internationales


Sécurité

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Les-violences-condamnees-par-des-organisations-internationales

L'Onu, la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC), l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l'Union Africaine et l'Union Européenne condamnent et mettent en garde les groupes armés en Centrafrique dans les violences qui secouent ce pays.

La Centrafrique éprouve d’énormes difficultés à sortir du climat d'insécurité suite au renversement de François Bozizé par la rébellion Séléka. C’était en 2013.
Dans un communiqué, les organisations internationales sont fermes en appelant toutes les parties à cesser dans l’immédiat les affrontements.

"Les cinq organisations partenaires exigent des belligérants qu'ils cessent immédiatement les hostilités. Elles rappellent que toute attaque contre la population civile, le personnel des Nations unies et des organisations humanitaires est passible de poursuites judiciaires", lit-on dans le communiqué signé par la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC) et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Selon les termes du communiqué, les organisations condamnent les dernières violences "perpétrées par le FPRC et ses alliés, ainsi que par le Mouvement pour l'Unité et la Paix en Centrafrique (UPC). De lourdes pertes ont été enregistrées dans les violences. De nombreux civils sont morts et de nombreux déplacés recensés

Le 11 févier dernier, la Mission des Nations unies (Minusca) afin de stopper les violences et protéger les civils", avait utilisé son hélicoptère pour stopper des hommes armés d'une faction de l'ex-rébellion séléka qui avançaient vers la ville de Bambari (centre).

Dans cette intervention, un chef milicien, l'un des chefs influents du Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC), a été tué.



Autres titres
Burkina-Faso Académie militaire Georges Namoano du Burkina Faso: le Président du Faso baptise la 16e promotion « Persévérance» 
Burkina-Faso Radicalisation et extrémisme violent au Sahel: les acteurs de la lutte réfléchissent à une meilleure stratégie de lutte à Ouagadougou 
Congo RDC Beni/ Enlèvement de prêtres: la Conférence épiscopale condamne 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
République Centrafricaine La visite du Secrétaire général adjoint de l’Onu en charge de l’action humanitaire et les hausses déloyales de certaines denrées, à la Une en RCA 
République Centrafricaine L’insécurité et la fondation de la première Dame de Centrafrique au menu des quotidiens 
République Centrafricaine Le HCR vivement préoccupé par l'escalade des violences 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires