Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Groupes d’autodéfense et procès au tribunal militaire s’imposent à la une des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè ont largement commenté, ce vendredi, le procès des auteurs de la tentative de libération des principaux instigateurs du putsch manqué de septembre 2015 au Burkina, de même que les risques de confrontation entre les groupes d’autodéfense dénommés Koglwéogo et les chasseurs traditionnels appelés Dozos.

«Risque d’affrontement entre Koglwéogo et dozos : Des Dozos convergent vers Makognadougou », arbore à sa Une le journal Le Quotidien.

Ce journal rapporte que suite à la torture, dans la commune rurale de Karangasso-Vigué par des Koglwéogo, les dozos avaient haussé le ton pour dénoncer cette situation.

« Aux dernières nouvelles, ces derniers auraient décidé de se rendre dans le village de Makognadougou, situé dans ladite commune pour régler leurs comptes aux koglwéogo qui s’y sont installés contre la volonté de la chefferie coutumière », écrit Le Quotidien.

A ce sujet, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés, reprend à sa Une les propos d’un de se internautes qui estime que « si les populations n’ont pas besoin des koglwéogo, ils vont s’en aller rapidement ».

Pour sa part, le quotidien Aujourd’hui au Faso titre : « Koglwéogo/Région de l’Ouest : Le torchon brûle vif».

Ce journal évoque le procès des auteurs de la tentative de libération des principaux instigateurs du putsch manqué de septembre 2015 au Burkina, en affichant en première page : «Procès Madi Ouédraogo et Cie : Après le rejet des exceptions, le débat de fond ce matin».

Et le journal de renseigner que les accusés sont poursuivis pour avoir muri un projet d’attaque de la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA), dans le but de libérer les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, ainsi que d’autres éléments de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP).

Quant à Sidwaya, il arbore ce titre : «Procès de l’affaire tentative d’attaque de la MACA : les compétences de la justice militaire au centre des débats».

A la reprise du procès hier mercredi, écrit le quotidien national, les avocats ont déposé sur la table de la Cour leur mémoire en défense comportant deux exceptions, à savoir l’incompétence du tribunal militaire à traiter de l’affaire, ainsi que la nullité de la procédure.

Pour sa part, L’Observateur Paalga plaque à sa Une : «Procès ex-RSP : Assailli par des exceptions, le tribunal se dépêtre».



Autres titres
Tchad Un appel d’urgence au secours des coton-culteurs 
Gabon Pluies torrentielles à Libreville: une centaine de familles à la rue 
Algérie Ouverture d’une enquête ce lundi sur les violences à l’Université Alger 3 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Des militants du parti au pouvoir sanctionnés pour indiscipline 
Burkina-Faso Postes de péages: les travailleurs en grève du 22 au 28 février prochain 
Burkina-Faso 52e anniversaire de l’indépendance de la Gambie et investiture du Président Adama Barrow: le Président du Faso fait le point de sa participation 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires