Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal Loi antitabac : les patrons d'hotels veulent continuer à faire fumer leurs travailleurs


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Loi-antitabac-:-les-patrons-d-hotels-veulent-continuer-a-faire-fumer-leurs-travailleurs

Le syndicat patronal de l'industrie hôtelière du Sénégal (Spihs) réuni en assemblée générale a estimé que la loi antitabac votée par l'Assemblée Nationale du Sénégal est un goulot d'étranglement et une menace pour la pérennité de leur instrument de travail.

Application de la loi antitabac dans les hôtels, bars, restaurants du Sénégal.

. Les arguments avancés par les patrons d'hôtels ne tiennent pas la route.

. Ils disent que la loi risque de peser lourdement sur le budget de fonctionnement de leurs structures, et de faire fuir les rares clients qui les fréquentent encore.

. Mais est ce qu'ils se soucient un seul instant des menaces sanitaires auxquelles leurs travailleurs sont à chaque instant exposés face à la fumée des autres ?

. Ils disent qu'Ébola avait emporté son lot de client, qui s'est détourné de la destination, et des menaces terroristes qui ont poussé leurs structures à élever leur niveau de sécurité par l'investissement dans des équipements au sein de leurs établissements.

. Mais est ce qu'ils savent combien de vies de leurs employés ont été emportées du seul fait des clients fumeurs qui ont eu à fréquenter leurs établissements ?

. Ils disent qu'il existe une relation entre la cigarette, les bars et les restaurants.

. Mais est ce qu'ils savent ce que peut signifier pour leurs employés le tabagisme passif, la fumée des autres ou la fumée environnementale ?

Les patrons des hôtels se soucient-ils réellement de la santé de leurs employés qui sont directement exposés à la fumée des autres et qui les fait encourir des risques réels et directs, d'attraper des maladies graves liées au tabagisme passif ?

Les patrons des hôtels savent-ils que le tabagisme passif sur le lieu de travail est un danger pour leurs travailleurs ?

Les patrons d'hôtels savent-ils que la fumée des clients peut causer des dégâts incommensurables sur la santé de leurs propres salariés avec à la clé des maladies liées au tabac comme les cancers, les accidents cardiaques, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires, les bpco (broncho-pneumopathies chroniques obstructives) etc...?

Le tabac cause des dégâts inestimables à tous les niveaux de la société et requiert une mobilisation mondiale.

Le syndicat patronal de l'industrie hôtelière du Sénégal sait-il que le tabac est aujourd’hui, la première cause de mortalité évitable : et qu'il est chaque année à l’origine de plus de 6.000.000 millions de morts dans le monde, et de 600.000 autres décès causés par la fumée des autres?

Nous pensons très sincèrement que cette manière d'estimer cette loi est très réductrice, et révèle un manque notoire de générosité et de considération vis à vis du combat que nous menons pour la protection de la santé des populations du Sénégal.

Leurs premiers réflexes devraient être de se soucier d'abord à comment mettre des dispositions qui assainissent et protègent leur environnement immédiat, au lieu de penser à leur propre intérêt.

Les patrons d'hôtels ont une obligation de protection vis à vis de leurs employés, comme l'est du reste l'industrie du tabac l'a vis à vis de ses propres travailleurs, qui sont exposés tous les jours aux produits chimiques, toxiques, dangereux et mortels à tout point de vue.

. Leur principal souci ou préoccupation est le taux de fréquentation ou de remplissage de leurs réceptifs par leurs clients, les touristes étrangers.

. Mais ils savent pertinemment que le touriste européen qui vient chez nous n'a plus le droit de fumer dans aucun bar ou restaurant de chez lui.

Donc pour quelle raison devrait-on lui permettre de venir nous enfumer dans nos lieux de rencontre, de détente, de décompression et de convivialité ?

Mais ce qui est incompréhensible pendant le discours des patrons d'hôtels, c'est qu'en aucun moment on ne perçoit ou n'entrevoie nulle part une once d'inquiétude de ce qui peut advenir de la santé du personnel qui officie dans les hôtels ou restaurants, à la fumée de tabac des clients.

Et à ce propos nous renvoyons les patrons d'hôtels à l'article Article 3 de la déclaration universelle des droits de l'homme qui dit que :

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

LA SOCIETE CIVILE EXIGE UNE APPLICATION SANS AUCUNE CONCESSION DE LA LOI ANTITABAC DU SÉNÉGAL

Nous leurs demandons tout simplement de se conformer à la loi, d'investir maintenant dans l'équipement de fumoirs s'ils souhaitent permettre à leurs clients de continuer à s'enfumer ou à s'empoisonner.

En tout état de cause nous les renvoyons à l'ARTICLE 18 de la loi qui interdit de fumer dans les lieux publics comme les hôtels , les restaurants , les auberges , les aéroports , et à l'ARTICLE 19 dit qui permet d’aménager des fumoirs dans les lieux cités plus haut.

La loi antitabac du Sénégal nous l'avons initié, le ministère de la santé l'a soumis au gouvernement qui l'a adopté, et les députés de la 12eme législature l'ont unanimement votée au nom, pour le compte et le bénéfice de tous les sénégalais.

La loi antitabac du Sénégal a bénéficié du soutien unanime et massif de tous les chefs religieux, toutes confessions confondues, et de toutes les forces vives de la nation.

C'est l'occasion pour nous de demander aux travailleurs de l'industrie du tabac , ceux des hôtels, bars, restaurants, discothèques, lieux de distractions, et tout lieu de travail de prendre en main leur propre destinés, en exigeant des patrons, responsables propriétaires ou des gestionnaires des établissements dans lesquels ils travaillent , une pleine application, et un respect strict et sans complaisance de toutes les dispositions de la loi antitabac du Sénégal votée le 14 Mars 2014.

Nous disons très clairement que la société civile et tous les acteurs de la lutte antitabac sont mobilisés pour faire face à toute tentative dont l'objet ou l'objectif serait de retarder ou d'affaiblir la mise en œuvre de la loi antitabac que nous avons acquis de haute lutte.

REPERES IMPORTANTS DANS L'ARTICLE

. " Nous demandons aux travailleurs de l'industrie du tabac, ceux des hôtels, bars, restaurants, discothèques, lieux de distractions, et tout lieu de travail de prendre en main leur propre destinés "

. " La vérité est que les patrons d'hôtels du Sénégal veulent continuer à faire fumer leurs travailleurs "

. " Le touriste européen qui vient chez nous n'a plus le droit de fumer dans aucun bars ou restaurants de chez lui, donc pour quelle raison devrait-on lui permettre de venir nous enfumer dans nos lieux de rencontre, de détente, de décompression et de convivialité "

. " Tous les hôtels, auberges et restaurants devront se conformer à la loi antitabac du Sénégal "

. " La société civile et tous les acteurs de la lutte antitabac sont mobilisés pour faire face à toute tentative dont l'objet ou l'objectif serait de retarder ou d'affaiblir la mise en œuvre de la loi antitabac que nous avons acquis de haute lutte "

Amadou Moustapha GAYE

Président de Afrique Sans Tabac.
Membre Fondateur de la LISTAB.

Président de L'Observatoire Contre le Commerce Illicite des Produits du Tabac.

Email : afriquesanstabac@yahoo.fr
Email : observatoiretabacillicite@gmail.com.



Autres titres
Ghana Kumasi: le Roi du Swaziland aux funérailles de la Reine Mère 
Mali Grève illimitée à partir depuis mercredi pour les magistrats 
Bénin Conditions carcérale: Amnesty accable les autorités béninoises 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Sénégal Un jeune déféré au parquet pour escroquerie et usage de faux en écriture 
Sénégal Les quotidiens sénégalais alertent sur l’imminence d’une intervention militaire en Gambie 
Sénégal La sortie médiatique du conseiller spécial d’Adama Barrow fait les choux gras des quotidiens sénégalais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires