Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Les journaux burkinabè rendent compte de la grève des agents publics de santé


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè ont largement commenté ce mercredi, la grève de trois jours des agents publics de santé, entamée la veille, à l’appel du Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA).


Le quotidien national Sidwaya barre à sa Une: «Grève des agents publics de santé: Des hôpitaux déserts, les malades inquiets», présentant l’image de la devanture du Centre hospitalier universitaire-Yalgado Ouédraogo (CHU-YO), le plus grand hôpital du pays.

Le journal a donné la parole à certains acteurs qui se sont exprimés sur le sujet.

Ainsi, le ministre en charge de la santé, Smaïla Ouédraogo invite les grévistes à «mettre de l’eau dans leur vin et à venir soigner les patients», tandis que de son côté, le secrétaire général du SYNTSHA, Pissyamba Ouédraogo explique que «les grèves ne sont pas dirigées contre les populations».

Evoquant ce mouvement d’humeur, Aujourd’hui au Faso, quotidien privé, titre: «Les hôpitaux publics de Ouagadougou paralysés», avant de renseigner que la grève de 72 heures (du 22 au 24 novembre 2016) «sans service minimum», est en vigueur, depuis hier mardi.

«A quelques différences près, la grève est très bien suivie. Ainsi, au Centre hospitalier universitaire-Yalgado Ouédraogo (CHU-YO), le plus grand hôpital du pays, plusieurs agents de santé n’ont pas rejoint leur service, a-t-on constaté, à la mi-journée», relate le journal dont un reporter a sillonné quelques hôpitaux publics de la capitale burkinabè.

Le journal privé Le Quotidien parle également de «paralysie totale des centres de santé», précisant que ce énième mouvement de revendication n’est pas sans conséquences pour les populations qui fréquentent les centres de santé.

Ce confrère fait cas aussi de la tournée du ministre de la Santé, Smaïla Ouédraogo dans les CHU et CMA (Centre médicaux avec antenne chirurgicale, Ndlr) de Ouagadougou pour, souligne-t-on, «constater de visu leur fonctionnement suite à la grève de 72 heures et encourager les agents».

Pour sa part, Le Pays, un autre privé, affiche: «Grève du SYNTSHA: Malades cherchent personnel soignant dans les centres de santé publics».

A en croire ce quotidien, le mot d’ordre de grève de 72 heures sans service minimum du SYNTSHA a été bien suivi au premier jour dans les centres sanitaires, sur toute l’étendue du territoire national.



Autres titres
Maroc Le Grand Prix mondial Hassan II pour l´Eau (100 000$) récompensera les réalisations remarquables « solidaires et inclusives visant à assurer la sécurité hydrique et la justice climatique » 
Gabon Célébration de la fête de l’indépendance: le calendrier dévoilé 
Maroc Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Ouverture du recrutement en vue de la 3e promotion de la licence professionnelle en science politique 
Burkina-Faso Avant-projet de Constitution de la Ve République: les amendements du Président du Faso attendus 
Burkina-Faso Coopération Burkina-Côte d’Ivoire et justice au menu des quotidiens burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires