Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

République Centrafricaine Violences à Bangui: le nouveau bilan de l’ONU indique 11 morts


Sécurité

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Violences-a-Bangui:-le-nouveau-bilan-de-l-ONU-indique-11-morts

Le bilan des récentes violences dans la capitale centrafricaine suite à l'assassinat du commandant Marcel Mombéka a été revu à la hausse. Un nouveau bilan de l’organisation onusienne, révèle onze morts.

L’assassinat d'un officier de l'armée le mardi dernier en plein cœur de Bangui, a occasionné des violents affrontements. Le commandant Marcel Mombéka a été tué par des "groupes d'auto-défense" dans le quartier musulman du PK5. Les violences ont fait selon l’ONU, plus d’une dizaine de morts. "Nous déplorons à ce stade 11 morts, 14 disparus et 14 blessés enregistrés. La force des Nations unies s’est interposée mardi et mercredi entre des groupes cherchant à créer des problèmes", a indiqué le directeur de la Communication de la Minusca, Hervé Verhoosel.

Cependant, le bilan des décès d’après les sources hospitalières mercredi indiquaient six morts. "Le bilan est de six morts y compris le commandant Mombéka et de six blessés dont son fils", ont indiqué des sources hospitalières.

La Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca, environ 12.000 hommes) a dénoncé des " actes inadmissibles qui menacent la paix et la stabilité encore fragiles, obtenues à la suite d’efforts considérables de la part des autorités centrafricaines et des forces internationales".
Le calme est revenu dans la capitale centrafricaine après la flambée des violences. "La situation à Bangui est maintenant calme", a ajouté M. Verhoosel, rappelant que "la Minusca et les autorités locales demandaient à la population de ne pas répondre à la violence par la violence".

La Centrafricaine est en proie à des violences occasionnées par "groupes d'auto-défense". Le défi du retour à une paix durable reste la priorité du président Archange Touadéra et son équipe.

L'AUTEUR
Alice L.


Autres titres
Burkina-Faso Académie militaire Georges Namoano du Burkina Faso: le Président du Faso baptise la 16e promotion « Persévérance» 
Burkina-Faso Radicalisation et extrémisme violent au Sahel: les acteurs de la lutte réfléchissent à une meilleure stratégie de lutte à Ouagadougou 
Congo RDC Beni/ Enlèvement de prêtres: la Conférence épiscopale condamne 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
République Centrafricaine La visite du Secrétaire général adjoint de l’Onu en charge de l’action humanitaire et les hausses déloyales de certaines denrées, à la Une en RCA 
République Centrafricaine L’insécurité et la fondation de la première Dame de Centrafrique au menu des quotidiens 
République Centrafricaine Le HCR vivement préoccupé par l'escalade des violences 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires