Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Algérie Les fuites au BAC 2016: les autorités parlent d'un complot contre le pays


Education

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Les-fuites-au-BAC-2016:-les-autorites-parlent-d-un-complot-contre-le-pays

En Algérie, l’examen partiel du BAC dans sept matières se dérouleront du 19 au 23 juin prochain. Mais en attendant, les autorités éducatives rompent leur silence sur les fuites constatées lors du BAC.

C’est le cas de l’’inspecteur général du ministère de l’éducation, Medjadi Messeguem , qui dans un commentaire vendredi dernier sur les résultats du BEM, est revenu sur les fuites du Bac.
Ce retour en arrière revêt tout un sens pour l’inspecteur. Car, fait-il savoir, les fuites du BAC ne sont un cas isolé, mais bien un complot, dans le but de porter atteinte à l’Algérie.

"L’enquête en vue d’identifier les membres du réseau qui est derrière les fuites se poursuit sous la conduite de la gendarmerie nationale et que tous les mis en cause seront traduits devant la justice devant laquelle ils auront à répondre de plusieurs chefs d’inculpations", indique l'inspecteur.

Pour l’examen partie du BAC prévu le 19 juin prochain, la ministre de l’éducation nationale, Mme Nouria Benghabrit a rappelé les dispositions qui sont prises en vue d’éviter d’autres fuites. Entre autres disposition, la connexion internet sera interrompue, au niveau des centres d’examens sur tout le territoire national.

La ministre de l’éducation qui n’a pas voulu infirmer ou confirmer si les éléments de l’armée seront mobilisés, dans le cadre du dispositif du Bac partiel, a expliqué que les responsables de l’ONEC, seule institution habilitée à sélectionner les questions avant impression, sont instruits pour prendre en considération certains paramètres : l’état psychologiques des candidats, du fait que les épreuves se déroulent aussi en plein mois de Ramadhan.

Et en attendant le début des épreuves le 19 juin, les corrections se poursuivent normalement pour les filières non touchés par la fraude.



Autres titres
Côte D'Ivoire BEPC session 2018: reprise des épreuves écrites ce vendredi 
Mali 750 écoles fermées et plus d’un million d’enfants toujours privés d’école, selon l’Unicef 
Burkina-Faso Cérémonie de clôture du cinquantenaire du CAMES : Roch Marc Christian KABORE élevé à la Dignité de Grand Croix de l’OIPA 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Algérie Le gouvernement veut augmenter les frais des documents d'identité pour renflouer les caisses de l'Etat 
Algérie Drame: 257 morts dans le crash d’un avion militaire 
Algérie Sensibilisation des journalistes au droit international humanitaire 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires