Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Nigéria Lutte contre Boko Haram: le gouvernement sommé de payer 3, 25 millions de dollars à des victimes de l’armée


Justice

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Lutte-contre-Boko-Haram:-le-gouvernement-somme-de-payer-3,-25-millions-de-dollars-a-des-victimes-de-l-armee

La lutte contre Boko Haram ne doit se faire à n’importe quel prix. Surtout pas au prix d’innocente vie humaine. La Cour de Justice de la CEDEAO vient de condamner, le Nigeria à payer des indemnités à hauteur de 3, 25 millions de dollars à des blessés et aux familles des victimes d’un raid de l’armée, lors d’un raid qui visait les positions de la secte islamiste.

Les faits remontent au 20 septembre 2013 où un raid de l’armée voulant débusquer des membres de Boko Haram dans la capitale nigériane, fait 8 morts et une dizaine de blessés. Sauf que ces derniers n’étaient nullement des insurgés de la secte islamiste mais des populations civiles.
Une ONG de défenses des droits humains se saisi de l’affaire et intente un procès contre la République fédérale du Nigeria, l’armée nigériane et le Département d’État des services de sécurité près la Cour de justice de la CEDEAO.

Cette dernière a rendu son verdict le mardi 7 juin dernier. Aux ayants droits des huit victimes du raid, l’Etat doit verser 200 000 dollars. Les onze (11) blessés quant à eux se verront verser 150 000 dollars. On est bien loin des 100 millions par personnes tuées et 10 millions pour les blessés que réclamait le collectif des avocats des victimes.

Les avocats de l’Etat nigérian ne voient pas d’un bon œil ce verdict et estiment que leur client ne faisait que respecter la Constitution qui li stipule de protéger les vies et biens de ses citoyens. Pour la haute juridiction, le droit à la vie ne doit pas être galvaudé au motif que l’on mène une lutte contre le terrorisme.





Autres titres
Burkina-Faso Conseil des ministres du 6 Juin 2019: Un projet de loi modificatif du code pénal 
Congo RDC Le Comité contre la torture veut la libération des prisonniers politiques et la liste des « cachots secrets » 
Burkina-Faso Recrutement au titre de l’année 2019 de Greffiers en Chef et Greffiers 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Nigéria Les bâtiments et institutions publics seront bientôt alimentés au solaire 
Nigéria Près de 900 enfants libérés par une milice locale à Maiduguri 
Nigéria Les sommets annuels du film et de la télévision se tiendront du 3 au 5 septembre à Lagos 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires