Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Togo Candidature unique de l'opposition: la désillusion de Jean-Pierre Fabre


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Candidature-unique-de-l-opposition:-la-desillusion-de-Jean-Pierre-Fabre

A quelques semaines de l'élection présidentielle au Togo prévue pour mars 2015, l'union tant rêvée de l'opposition togolaise n'est pas au rendez-vous. Pour un Jean-Pierre Fabre qui se félicitait d'être le candidat unique de l'opposition politique du Togo, c'est la désillusion totale.

Comment en est-on arrivé là?

Que ce soit au sein du CAP 2015 ou du CST, l'harmonie n'est plus au rendez-vous. Cette situation ne répond pas à l'attente des populations assoiffées d'une alternance politique. A qui en incombe la responsabilité? Les coupables désignés sont les leaders politiques eux-mêmes. En effet, ils ne s'accordent pas sur les principes élémentaires pour une union véritable, notamment dans le cadre de la lutte pour l'obtention des réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Au sein de ces rassemblements de partis de l'opposition togolaise, certains sont prêts à accorder un mandat supplémentaire à l'actuel président de la République Faure Gnassingbé, fils de feu Gnassingbé Eyadema. Pour ceux-là, il s'agit de la seule manière de faire fléchir le pouvoir pour l'amener à accepter ces réformes.

Cependant, les plus radicaux refusent d'accorder un mandat supplémentaire au pouvoir en place qui de son côté réclame deux autres mandats. Pour d'autres leaders de l'opposition, c'est "pas de réformes pas d'élection". Finalement, chacun se rejette la faute de bloquer les négociations sur les réformes.
En conclusion, la population se sent perdue dans cet environnement politique tout aussi confus que délicat.

Déjà 7 candidatures déclarées

Dans le cadre de l'élection présidentielle au Togo, on dénombre déjà 9 candidats, dont deux personnalités de la société civile, qui ont officiellement déclaré leur ambition à briguer la magistrature suprême. Entre autres, il y a Alberto Olympio du Parti des Togolais, Me Tchassona du MCD et Professeur Gogué d'ADDI. D'autres candidatures comme celle de Me Apevon du CAR ou encore Agbéyomé Kodjo d'OBUTS.

Au vu de cette multiplicité de candidatures, il est clair que le rêve tant nourri par M. Fabre se trouve brisé. Un échec qu'il ne pourra imputer qu'à lui-même et à son équipe, notamment son chargé de communication Eric Dupuis. Ce dernier au lieu de faire la bonne publicité autour de son candidat, se perd dans des accusations peu fondées, des dénigrements et des diffamations envers ses pairs de l'opposition.



Autres titres
Côte D'Ivoire Depuis son depart du gouvernement: Affoussiata Bamba Lamine rompt le silence et appelle à la mobilisation autour de Guillaume Soro 
Gambie Déclaration de patrimoine: les ministres gambiens ont jusqu’au 15 juillet 
Sénégal Législatives: Me Abdoulaye WADE annoncé en début juillet à Dakar 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Togo Coopération Sud-Sud: Patrice Talon était à Lomé 
Togo Vente de voitures d’occasion : une activité en plein essor au port de Lomé 
Togo Enquête sur les investissements du groupe Bolloré dans des plantations africaines 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires