Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Île Maurice Nouvelle dégradation du climat des affaires


Economie et finances

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer

Le climat des affaires continue de se dégrader à Maurice, alors que son indicateur établi par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Maurice (CCIM) est tombé à 79,6 points, avec une perte de 5,7 points.

Cette nouvelle vient s'ajouter à la révision des prévisions de croissance tant par Statistics Mauritius (de 3,7% à 3,5%) que celle établie par le Mauritius Commercial Bank (de 3,5% à 3,3%) émises la semaine dernière.
L'indicateur du climat des affaires confirme ainsi que la croissance de Maurice "ne décolle pas", a expliqué le Dr Renganaden Padayachy, économiste de la CCIM.
Selon lui, une des raisons qui explique l'incidence négative serait une forte prudence des consommateurs.
Depuis 2009, "une vive décélération" du taux de croissance de la consommation a été constatée à Maurice, passant de 6,5% en moyenne sur la période d'avant-crise, 2004 à 2008, à 2,5%, sur la période post-crise, 2009 à 2013, a-t-il déclaré.
Par ailleurs, la compétition féroce sur le marché local est aussi invoquée pour expliquer une diminution des marges de profits ainsi qu'une concurrence "déloyale" de la part du secteur informel, soit les marchands dont le problème demeure entier.
Par les facteurs négatifs, la CCIM a aussi cité le manque récurrent de main-d'oeuvre qualifiée, l'imprévisibilité sur les coûts relatifs à la conduite des affaires, les retards dans les paiements de la part des clients, la rotation du personnel, les variations des taux d'impositions effectives sur les sociétés, un taux de change défavorable et non-compétitif pour les biens et services, et le manque de soutien du secteur public.
Au niveau des secteurs de l'économie qui se montrent les plus pessimistes, la CCIM relève que le secteur des services a enregistré le plus fort repli (-8,8%).
Le secteur manufacturier a subi un recul de 7%, même si une amélioration des perspectives à court et moyen termes est anticipée.
L'indicateur de confiance du commerce a reculé de 4%. Fin



Autres titres
Côte D'Ivoire Le débarcadère de Locodjro: 317 000 tonnes de poissons en 2020 
Côte D'Ivoire Accord de siège du Conseil International du Cajou : le Ministre Souleymane Diarrassouba salue le choix porté sur la Côte d’Ivoire 
Afrique Centrale Construction d’un pont Kinshasa-Brazzaville: un pas majeur est franchi 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Île Maurice Ameenah-Gurib Fakim, première femme à la tête du pays 
Île Maurice Les mauriciens élisent leurs députés 
Île Maurice Prochaine installation de plus de 170 zones de WiFi gratuites 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires