Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Somalie Le gouvernement Somalien exige la protection de ses citoyens au Kenya


Culture

Apanews | | Commenter |Imprimer

Le gouvernement Somalien a exigé la protection inconditionnelle de ses citoyens vivant au Kenya voisin, affirmant que ces derniers subiraient de violentes répressions de la part des forces de sécurité kenyane.

Le Premier ministre Somalien, Abdiweli Sheikh Ahmed a déclaré dans un communiqué publié lundi que son gouvernement cherche à attirer l'attention des autorités Kenyanes sur la maltraitance présumée de Somaliens depuis que la police kenyane a lancé une opération de répression (au nom de la sécurité) sur les étrangers suite au bombardement de la ville par les insurgés d'al-Shabaab.

"Le gouvernement somalien souhaiterait voir le gouvernement Kenyan faire tout son possible pour assurer la protection des citoyens somaliens innocents", a lancé le Premier ministre somalien.

Visiblement en colère contre la maltraitance présumée de Somaliens et l'arrestation de son consul à Nairobi Siad Shire, les autorités somaliennes avaient rappelé leur ambassadeur à Nairobi M. Mohamed Ali Nur pour informer le Premier ministre et son cabinet sur la situation de leurs compatriotes au Kenya.

M. Nur a déclaré aux journalistes à son retour qu'il était à Mogadiscio pour consulter son gouvernement sur le prochain plan d'action.

Le gouvernement kenyan n'a fait aucun commentaire sur le motif de l'arrestation de M. Shire ou de la décision du gouvernement somalien de rappeler son ambassadeur.

Ce rappel intervient quelques semaines après que des centaines de Somaliens ont été arrêtés à Nairobi dans le cadre du bombardement de la ville par les insurgés présumés d'Al-Shabaab.

Les militants somaliens qui avaient revendiqué l'explosion de deux bombes ayant fait plusieurs victimes début Avril ont déclaré que ces attaques faisaient office de représailles contre la participation du Kenya aux opérations de maintien de la paix de la Mission de l'Union Africaine en Somalie (AMISOM).

La banlieue d'Eastleigh à Nairobi plus connu sous le nom de «Little Mogadiscio» a une population en plein essor de Somaliens qui fuient les troubles dans leur pays, qui a connu 23 ans de guerre civile depuis le renversement en 1991de Siad Barrie.



Autres titres
Burkina-Faso Foire: le pagne et les perles à l’honneur à Ougadougou 
Côte D'Ivoire Victime d’Avc, le comédien Guéhi Vêh implore l’aide de Didier Drogba 
Côte D'Ivoire Tourisme: la 38ème édition de la foire internationale du Tourisme de Madrid (FITUR) ouvre ses portes 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Somalie Plus de 5 millions d'enfants vaccinés contre la rougeole, avec le soutien de l’OMS et de l’UNICEF 
Somalie Face aux immenses besoins humanitaires, une intervention sur le long-terme est nécessaire – ONU 
Somalie Le bilan de l’attentat de Mogadiscio s’alourdit 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires