Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Ouganda L'Ouganda signe un accord avec les compagnies pétrolières pour lancer la production commerciale de pétrole


Economie et finances

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer

Le gouvernement ougandais a signé un accord avec des compagnies pétrolières étrangères pour lancer la production commerciale de pétrole brut dans le pays, a annoncé jeudi un officiel.

L'accord, signé avec le groupe français Total, la compagnie chinoise China National Offshore Oil Corporation (CNOOC) et la compagnie britannique Tullow, marque un tournant historique selon Irene Muloni, ministre de l'Energie et du Développement de l'industrie minière.

"Tout le monde avait hâte de savoir quand le pétrole allait commencer à sortir de terre. Tous les Ougandais ont très hâte de participer à l'exploitation de cette ressource", a expliqué la ministre.

Selon les termes de l'accord, le pétrole sera employé pour générer de l'électricité, pour alimenter une raffinerie en pétrole brute et pour l'exportation de pétrole brut par un oléoduc.

D'après Mme Muloni, la production d'électricité est vitale pour le développement du pays car d'ici 2015 la demande aurait été supérieure à l'offre actuelle si le pacte n'avait pas été signé.

"Chaque année nous devons trouver de nouvelles sources d'électricité pour honorer la demande", a-t-elle poursuivi, avant d'ajouter que "nous comptons nous assurer qu'une partie de ce pétrole brut sera employée pour combler l'écart".

La construction de la raffinerie devrait augmenter la capacité de production de pétrole du pays, qui devrait atteindre 60.000 barils par jour.

Le pétrole sera exporté par un oléoduc au port kenyan de Lamu.

Mme Muloni a par ailleurs donné la priorité à la construction de la raffinerie.

Six entreprises sont actuellement candidates pour la construction de la raffinerie, et l'une d'elles sera choisie comme principal investisseur, ce qui devrait être fait "d'ici la mi-2014" selon Mme Muloni.

Le gouvernement ougandais est en train d'acquérir 29 kilomètres carrés de terre dans l'ouest du pays (à Albertine Graben) où la raffinerie sera construite à proximité des puits de pétrole.

Mme Muloni a ajouté que les compagnies pétrolières obtiendront des licences de production si elles remplissent les conditions établies par le gouvernement. Fin



Autres titres
Algérie 5 milliards $ économisés sur deux ans, grâce aux licences d’importation 
Côte D'Ivoire Services sociaux de base: accélération des investissements en 2018 
Afrique du Sud La Banque centrale va lancer une série de billets commémoratifs en l’honneur de Nelson Mandela 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Ouganda Le président ougandais veut modifier la Constitution 
Ouganda Un code vestimentaire régit désormais la fonction publique 
Ouganda La journaliste ougandaise Gertrude Uwitware enlevée et sévèrement battue (RSF) 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires