Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Irak La visite du pape en Iraq, un « symbole d’espoir », selon l’UNESCO


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
La-visite-du-pape-en-Iraq,-un--symbole-d-espoir-,-selon-l-UNESCO

La visite du Pape François dans la ville de Mossoul, dans le nord de l'Iraq, ce week-end sera un symbole d'espoir et une occasion d'unir les forces pour la paix et l'unité, a déclaré jeudi l'agence culturelle des Nations Unies, l'UNESCO, avant l’atterrissage du souverain pontif dans la capitale iraquienne Bagdad.


L’arrivée du Pape au cœur chrétien du nord du pays se présentera comme un « message de paix et d’unité », a déclaré l’UNESCO. « Ce message est au cœur de notre mandat, où l'inclusion et la diversité sont essentielles à la compréhension, au respect mutuel et, finalement, à un monde plus pacifique et plus juste ».

Le chef des catholiques est arrivé en Iraq vendredi et devrait se rendre à Mossoul dimanche, où, selon les médias, il priera pour les victimes du conflit avec l'État islamique d'Iraq et du Levant (EIIL), qui a fait des milliers de morts parmi les civils.
L'UNITAD salue le « message unificateur » de la visite du Pape

Le Conseiller spécial et Chef de l'Équipe d'enquête des Nations Unies chargée de promouvoir la responsabilité pour les crimes commis par Daech/EIIL (UNITAD), Karim Khan, s'est également félicité de la visite historique du Pape François en Iraq et du message qu'elle transmet à toutes les communautés, « qui ont gravement souffert des atrocités perpétrées par l'EIIL ».

« La visite du Pape en Iraq, ses rencontres avec les chefs religieux iraquiens et les sites religieux qu'il va visiter portent un message unificateur de paix et de coexistence entre toutes les communautés en Iraq, en particulier celles qui ont souffert aux mains de l'EIIL de toutes confessions, y compris la communauté chrétienne », a déclaré le Conseiller spécial dans un communiqué de presse publié vendredi.

Il a ajouté que « le fait que les chrétiens d'Iraq recevront la communion du Saint-Père en Iraq est un événement énorme et mémorable. En particulier, les visites de Sa Sainteté à Mossoul et Qaraqosh, et sa prière de souffrance pour les victimes de la guerre sur le lieu de l’église de Hosh al-Bieaa, un endroit qui a été ravagé par les crimes de l'EIIL, sera évidemment un moment profondément personnel pour de nombreux chrétiens en Iraq. Il soulignera également que l’Iraq s’enrichit de personnes de toutes confessions - et de tous les groupes ethniques - et que chaque vie compte ».

Le Conseiller spécial a ajouté que la recherche de la responsabilité dans des procès équitables est cruciale pour parvenir à la guérison et à la réconciliation que le Pape réclamera.
D’importants dégâts pendant l’occupation par Daech

L'UNESCO a également noté que la visite du Pape à Mossoul revêt une importance particulière, car la ville - l'une des plus anciennes du monde et un centre culturel et religieux depuis des siècles - a subi d'importants dégâts pendant l'occupation par les extrémistes de l'EIIL entre 2014 et 2017.

Au cours de ces trois années, les combats ont laissé Mossoul en ruines, ses sites patrimoniaux réduits à l’état de décombres, ses monuments religieux et ses biens culturels endommagés, et des milliers de Mossouliotes déplacés.

Depuis la libération de la ville, l’UNESCO, avec ses partenaires, dont le gouvernement iraquien, s’emploie à préserver et à promouvoir son patrimoine culturel et religieux riche et diversifié, ainsi qu’à prévenir l’extrémisme violent par l’éducation.

« C'est à travers l'éducation et la culture que les Iraquiens, hommes et femmes, pourront reprendre le contrôle de leur destin et devenir des acteurs du renouveau de leur pays », a déclaré Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO, dans un message.
« Faire revivre l’esprit de Mossoul »

L'initiative phare de l'UNESCO « Faire revivre l’esprit de Mossoul », lancée en février 2018, résume toute l'ambition et le spectre d'action de l'UNESCO, a souligné l'agence. Elle se concentre non seulement sur la reconstruction des sites patrimoniaux emblématiques de la ville, mais aussi sur l’autonomisation des Mosssouliotes en tant qu’agents de changement impliqués dans la reconstruction de leur ville à travers la culture et l’éducation.

L’UNESCO travaille ainsi à la réfection de la mosquée Al Nouri et de son célèbre minaret incliné, des églises Al-Tahera et Al-Saa’a. L'agence a également commencé à travailler sur la réhabilitation de la mosquée Al-Aghawat, ainsi que sur la réhabilitation des vieilles maisons de la ville.

Au-delà de la réhabilitation des monuments architecturaux, l'initiative comprend une formation pour les jeunes professionnels, le renforcement des capacités des artisans, des opportunités de création d'emplois et un enseignement technique et professionnel.

L'UNESCO aide également à reconstruire les écoles et à donner aux enseignants les moyens de prévenir la propagation de l'extrémisme violent. À ce jour, 26 formateurs, 743 enseignants et directeurs d'école primaire et 307 parents ont été formés à la prévention de l'extrémisme violent par l'éducation.

Le programme vise à doter les apprenants de tous âges, et notamment les jeunes femmes et jeunes hommes, des connaissances, valeurs, attitudes et comportements qui favorisent une citoyenneté mondiale responsable, la pensée critique, l'empathie et la capacité d'agir contre l'extrémisme violent.

« Faire revivre l’esprit de Mossoul », c'est aussi ramener la vie culturelle à Mossoul, a déclaré l'UNESCO, ajoutant qu'avec une organisation partenaire, l'agence travaillait à la relance de la musique dans la ville.

Dans le cadre d'un projet intitulé « À l'écoute de l'Iraq », le programme cherche à autonomiser les populations vulnérables en célébrant la diversité culturelle et en renforçant la cohésion sociale.

Un musicien qui a vu la beauté de la musique volée à sa ville, en a résumé l'importance : « En ramenant la musique à Mossoul, nous essayons de redonner vie à notre ville », a déclaré Ehsan Akram Al Habib, un violoniste de 39 ans.

L'AUTEUR
ONU


Autres titres
Afrique Quarante-deux migrants morts noyés au large de Djibouti (OIM) 
Mali Dialogue social: le Président Bah N’DAW reçoit les représentants des familles fondatrices et des leaders religieux 
Côte D'Ivoire Cosim: programme d’obsèques du président Cheick Aïma Mamadou Traoré 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Irak La visite du pape en Iraq, un « symbole d’espoir », selon l’UNESCO 
Irak 8 killed, 120 wounded in attacks in Iraq 
Irak Deadly suicide bomb attacks rock Iraq's Kirkuk 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires