Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Impôts: l’assiette fiscale d’élargie d’une nouvelle taxe, la TAF


Economie et finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Impots:-l-assiette-fiscale-d-elargie-d-une-nouvelle-taxe,-la-TAF

A compter du 1er janvier 2021, une nouvelle taxe s’impose aux activités financières au Burkina Faso. Il s’agit de la Taxe sur les activités financières (TAF) et elle concerne toutes les personnes réalisant des opérations de transfert d’argent et de l’intermédiation financière.

Le Directeur général des impôts porte à la connaissance des contribuables notamment des banques et établissements financiers agréés au Burkina Faso, des opérateurs de change, des personnes réalisant des opérations de transfert d’argent et de l’intermédiation financière, qu’aux termes des dispositions de la loi n°035-2020/AN du 19 octobre 2020 portant loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat, exercice 2021, il est institué dans le dispositif fiscal une taxe dénommée Taxe sur les activités financières( TAF), pour compter du 1er janvier 2021.

Cette taxe vient en remplacement de la TVA et s’applique aux opérations qui se rattachent aux activités bancaires, financières et d’une manière générale, au commerce des valeurs et de l’argent à l’exception des opérations de crédit-bail. Les personnes ci-dessus citées ont l’obligation de facturer la taxe à leurs clients sous réserve des exonérations prévues par la loi.

Sont notamment soumis à la TAF:
les intérêts et produits assimilés, y compris les commissions de découvert se rapportant avec la clientèle ;
les commissions acquises à l’occasion des opérations de change ;
les commissions perçues à l’occasion des transferts d’argent.
Le taux de la taxe est fixé à 17%. Il est réduit à 15% pour les entreprises relevant du régime du bénéfice Réel normal d’imposition (RNI) et le refinancement interbancaire.

Il est a noté que les opérations imposables à la TAF sont exonérées de la taxe sur la valeur ajoutée.

Le Directeur général des impôts sait compter sur le sens élevé du civisme des contribuables et les invite à prendre attache avec ses services pour tout renseignement.

La loi n°035-2020/AN du 19 octobre 2020 portant loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat, exercice 2021 peut être téléchargée sur le site web de la DGI à l’adresse : www.impots.gov.bf.

La Direction générale des impôts au service du développement économique et social du Burkina Faso.

Le Directeur général des impôts
Moumouni LOUGUE
Chevalier de l’Ordre de l’Etalon



Autres titres
Madagascar La BAD accorde une aide d’urgence de près de 700 000 dollars à la population du Grand Sud affectée par la sécheresse et la pandémie de Covid-19 
Afrique Lait, miel, porc, bœuf, poulet: le Cameroun recherche des partenaires pour le montage de cinq unités de transformation 
Côte D'Ivoire Commerce: suspension de la hausse des prix de l'huile et de la farine 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Prise en charge sanitaire: la CAMA opérationnelle 
Burkina-Faso Contrôle des finances publiques: la Cour des Comptes remet son rapport public 2019 au président du Faso 
Burkina-Faso Tourisme: le parc animalier de Ziniaré rouvert au public 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires