Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Mali Vers une formation de qualité des jeunes pour la professionnalisation de la protection du patrimoine culturel


Culture

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Vers-une-formation-de-qualite-des-jeunes-pour-la-professionnalisation-de-la-protection-du-patrimoine-culturel

Le jeudi 26 Novembre 2020 à Tombouctou (Mali), le projet de création d’une filière de formation en DUT sur les métiers du livre option manuscrits anciens a été officiellement lancé sous la présidence effective de Monsieur le Gouverneur de Tombouctou, du Chef de bureau et Représentant de l’UNESCO au Mali, du Chef de bureau de la MINUSMA à Tombouctou, du Conseiller technique du Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, du Directeur Général de l’Institut des Hautes Études et de Recherches Islamiques Ahmed Baba de Tombouctou (IHERI-ABT) et de la Représentante du Centre pour l’Etude des Cultures Manuscrites CSMC de l’université de Hambourg.

Ce projet, d’une durée de douze (12) mois acquis grâce au financement de la MINUSMA, a pour objectif de former les premiers cadres techniques capables de contribuer à la mise en œuvre d’une politique de sauvegarde, de traitement et de valorisation des manuscrits anciens.

Monsieur Diagayété, Directeur Général de l’IHERI, a magnifié le partenariat avec l’UNESCO afin de garantir une formation de qualité aux étudiants qui respecte les normes et standards internationaux.

Monsieur Riccardo Maia, dans son mot introductif a rappelé le rôle essentiel de la MINUSMA dans la restauration des services de l’état et la consolidation de la paix.

Monsieur Edmond Moukala, Chef de bureau de l’UNESCO au Mali, a mis l’accent sur l’importance de la valorisation du riche patrimoine de Tombouctou, sur la contribution des résultats de ce projet à l’agenda 2030 et sur les approches pédagogiques innovantes qui seront mises en pratique durant ce projet. Il a rappelé l’importance de doter les jeunes du Mali des opportunités d’une formation de qualité en vue de leur autonomisation pour lutter contre l’extrémisme violent et pour contribuer à l’édification d’un Mali de paix en phase avec le développement durable.

Pour son allocution de lancement, Monsieur le Gouverneur a remercié le partenaire financier du projet, la MINUSMA, le partenaire technique, l’UNESCO ainsi que toutes les parties prenantes de ce projet. Il a réitéré l'engagement du Gouvernement à œuvrer pour un retour définitif de la paix à travers la prise en charge des jeunes dans la formation, la lutte contre le chômage.

L'AUTEUR
Unesco


Autres titres
Burkina-Faso Danse: la 9ème édition du FIDO est ouverte 
Inter La Covid-19 frappe le secteur de la culture encore plus violemment que prévu, avertit l’UNESCO 
Afrique Un fonds sénégalais soutenant le cinéma noue des partenariats pour le financement du cinéma africain 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Mali La CEDEAO évalue la transition la transition malienne 
Mali Un patient décède durant la rétention violente d’une ambulance de MSF 
Mali Les FAMa récupèrent encore du bétail volé à Dakadjan 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires