Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique Entre la récolte et le point de vente: 4 milliards de dollars par an de produits frais perdus


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Entre-la-recolte-et-le-point-de-vente:-4-milliards-de-dollars-par-an-de-produits-frais-perdus

L'agence des Nations Unies responsable de l'agriculture et de la nutrition avertit qu'en Afrique, le gaspillage alimentaire se produit principalement entre la récolte et le point de vente. Ce type de pertes est de 14% au niveau mondial et s'élève à 4 milliards de dollars par an en Afrique subsaharienne.

Ces chiffres ont été annoncés dans la perspective de la première Journée internationale de sensibilisation aux pertes et au gaspillage de nourriture qui sera célébrée mardi 29 septembre.

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a averti lundi que la pandémie de coronavirus a entraîné une augmentation du gaspillage de denrées périssables dans de nombreux pays à faible revenu.

Selon les données de la FAO, cela se produit à un moment où les consommateurs n'achètent que des aliments contenant des glucides et des produits non périssables au lieu de produits de courte durée de vie.

Les mesures d'éloignement physique adoptées dans certains pays, qui ont entraîné une baisse du nombre de clients sur les marchés, ont également contribué à augmenter les pertes de denrées alimentaires et à diminuer les revenus des commerçants.

Selon les données pré-pandémiques de la FAO, les pertes de fruits et légumes dans les exploitations agricoles en Afrique subsaharienne ont atteint 50%, soit le taux le plus élevé au monde, tandis que les pertes de céréales et de légumineuses ont été estimées à 18%, un record mondial partagé avec l'Asie.

L'agence onusienne rappelle que « lorsque la nourriture est perdue ou gaspillée, toutes les ressources utilisées pour la produire, telles que l'eau, la terre, l'énergie, le travail et l'argent investi sont également gaspillées ».
L'Afrique subsaharienne comme exemple

La FAO estime que les pertes alimentaires en Afrique subsaharienne s'élèvent à 4 milliards de dollars par an.

Mais si on considère l'Afrique dans son ensemble, on constate que la grande majorité des pertes de nourriture se produisent entre la récolte et le point de vente, car le gaspillage de nourriture par les consommateurs après l'achat est très faible.

Parmi les principales causes de perte de nourriture en Afrique, on trouve le manque d'installations de la chaîne du froid, en particulier pour les produits périssables, des installations de stockage peu fiables et inadéquates et le manque de compétences en matière de transformation des produits agricoles dans les petites communautés.

« La pandémie de Covid-19 a déclenché un signal d'alarme sur la nécessité de transformer radicalement nos systèmes alimentaires pour les rendre plus efficaces et plus durables pour les personnes et la planète », a déclaré Abebe Haile-Gabriel, Sous-Directeur général de la FAO et Représentant régional pour l'Afrique, à la veille de la Journée internationale.

« Pour atteindre cet objectif, il est essentiel de s'attaquer aux pertes et au gaspillage alimentaires en Afrique, et en particulier de réduire les pertes après récolte », a-t-il ajouté.

Pour marquer la première Journée internationale de sensibilisation aux pertes et au gaspillage de nourriture, les gouvernements et les décideurs sont invités à cibler les investissements et à mettre en place des mesures d'incitation pour stimuler les plans visant à réduire les pertes alimentaires.

L'année dernière, l'Assemblée générale des Nations Unies a désigné le 29 septembre comme Journée internationale de sensibilisation aux pertes et au gaspillage alimentaires.

La FAO a lancé un nouveau site web pour marquer l'occasion, expliquant qu'à l'échelle mondiale, environ 14% des aliments produits sont perdus entre la récolte et la vente au détail.

L'AUTEUR
ONU


Autres titres
Gabon Covid-19: le secteur privé enregistrerait une perte de près 10 000 emplois 
Sénégal Litiges fonciers: « au quotidien 20 à 50 dossiers brûlants » sur la table présidentielle sénégalaise 
Burundi La réhabilitation de la RN13, avec le soutien de la BAD améliore le quotidien des populations rurales 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Afrique Lutte contre la faim et la pauvreté rurales: des leaders africains appellent à accroître le financement du FIDA 
Afrique Le Top 10 des pays où le taux de chômage est le plus élevé (OIT) 
Afrique Rapports IDEV: hausse de 51% des engagements de la BAD en faveur des États fragiles entre 2014 et 2019 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires