Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Ghana D’ici 2022, le Ghana veut acheminer 10% de ses marchandises par voies ferrées


Economie et finances

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
D-ici-2022,-le-Ghana-veut-acheminer-10%-de-ses-marchandises-par-voies-ferrees

Au Ghana, les autorités veulent faire transiter au moins 10% du fret interne, par voies ferrées d’ici 2022, soit environ 190 millions de tonnes annuelles d’ici deux ans. Si cet objectif est atteint, le coût des transports pourrait être réduit de moitié, estiment les experts.

Le gouvernement ghanéen veut augmenter la part des chemins de fer dans le transport des marchandises à travers les quatre coins du pays. Selon Richard Dombo, directeur général de la Ghana Railway Development Authority (GRDA), près de 10% de tout le fret du secteur formel devrait être acheminé par voies ferrées d’ici 2022, rapporte goldstreetbusiness.

A cette échéance, l'infrastructure ferroviaire en cours de modernisation pourra s'attendre à transporter quelque 190 millions de tonnes de marchandises par an, explique-t-il, ajoutant que le Ghana cible un objectif de 2,4 milliards de tonnes de fret transporté par chemin de fer d’ici 2030.

Pour les analystes de l'industrie locale, l’acheminement des marchandises par chemin de fer pourrait ainsi faire baisser les coûts de transport de 50% pour les envois en vrac, avec un impact majeur sur les coûts de distribution pour les entreprises et, en fin de compte, sur les prix des marchandises dans tout le pays. Actuellement, environ 30% du transport interne de marchandises au Ghana sont acheminés par route à un coût de transport comparativement élevé, le long des corridors de transport est, ouest et central.

A noter que le Ghana dispose d’un réseau ferroviaire d’environ 950 km environ. Il comprend trois lignes principales (dont certains tronçons sont en cours de réhabilitation) : celle de la région occidentale (du port de Takoradi à Kumasi, y compris la ligne de desserte Dunkwa-Awaso) ; la ligne de la région orientale (d’Accra à Kumasi, y compris la ligne de desserte Accra-Tema) ; et la centrale (vallée de Huni jusqu’à l’embranchement de Kotoku, y compris la ligne de desserte de l’embranchement d’Achiasi à Kade). Selon une évaluation menée en 2017, le secteur a besoin d’investissements évalués à environ 21 milliards de dollars pour la mise en œuvre du projet de plan directeur ferroviaire qui verra la construction de plus de 4000 kilomètres de chemin de fer à travers le pays.

Romuald Ngueyap



Autres titres
Niger Don de plus de quatre millions d’euros au Programme de financement de la gestion des risques de catastrophe en Afrique (ADRiFi) 
Sénégal Hôteliers de Saly: licenciement imminent pour 1137 employés permanents 
Côte D'Ivoire 3ème édition « AGIR pour les Jeunes » dans la Marahoué: 900 jeunes porteurs de projets reçoivent 405 millions de francs cfa 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Ghana D’ici 2022, le Ghana veut acheminer 10% de ses marchandises par voies ferrées 
Ghana Le gouvernement prolonge la gratuité de l’électricité jusqu’à la fin de l’année 
Ghana Le gouvernement envisage de bannir les importations de riz d’ici 2022 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires