Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Bénin Détournement de fonds publics : Des peines d’emprisonnement pour 14 agents des impôts


Justice

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Detournement-de-fonds-publics-:-Des-peines-d-emprisonnement-pour-14-agents-des-impots

La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) a condamné, samedi 21 décembre 2019, 14 agents de la direction générale des impôts à des peines d’emprisonnement ferme assortis des amendes.

Démarrée depuis le 16 décembre, l’audience consacrée essentiellement à l’affaire de détournement de deniers publics a connu son épilogue ce samedi. Au total, 14 personnes seront condamnées à des peines allant de trois à quinze ans. Trois autres individus seront acquittés pour non constitution des faits mis à leur charge. La cour après avoir requalifié les faits en détournement d’effets actifs tenant lieu de détournement de deniers publics et de blanchiment de capitaux, a prononcé un verdict à la hauteur du crime économique.

A en croire le quaotidien national d’information La Nation, les accusés dont les noms suivent écopent des peines conformément aux crimes commis. Léïla Naïma Issa, Didier Flavien Tossou, Denis Francis Akplogan et Gislain Yaovi Toko sont condamnés à 10 ans de réclusion criminelle et à 10 millions FCfa d’amende ferme chacun. Fulbert Fassinou Oussou écope de 15 ans de réclusion criminelle et de 159 millions F Cfa d’amende pendant que Jérôme Serge Linhounhinto à 15 ans de réclusion criminelle et à 50 millions d’amende ferme.

Elle condamne également Charles Tanguy Lawin et Marcelline Constance Sèhou à 5 ans d’emprisonnement ferme et 2,250 millions F Cfa d’amende ferme chacun, Aymard Zogo passera 5 ans en prison et va payer 1,200 million FCfa d’amende ferme alors que Adounon Lambert écope de 7 ans d’emprisonnement ferme et 2,250 millions F Cfa d’amende, Henri Joël Hèdiblè à 7 ans de réclusion criminelle et à 1,5 million FCfa d’amende ferme. Casinius Yaovi Assou à 5 ans de réclusion criminelle et à 21 millions F Cfa d’amende, Aristide Aniouvi à 15 ans de réclusion criminelle et à 10 millions F Cfa d’amende ferme et Clara Hounton à 3 ans d’emprisonnement ferme et à 750 mille F Cfa d’amende.

Par ailleurs, la cour condamne solidairement les 14 accusés à verser une somme de 500 millions de nos francs à l’Etat béninois constitué en partie civile et représenté par l’Ajt. La cour a également, dans sa délibération, prononcé la libération pure et simple de Saïd Sacca Abdoul Passot, Arouna Barogui et Augustino Tambabou pour non constitution des infractions mises à leurs charges. Elle ordonne leur mise en liberté s’ils ne sont détenus pour autre cause. Les accusés ont 72 heures pour pourvoir en cassation en cas de non satisfaction.



Autres titres
Burkina-Faso L’extradition de François Compaoré: le gouvernement français donne son Ok 
Libye L'attaque meurtrière à Tajoura en juillet dernier pourrait constituer un crime de guerre (ONU) 
Congo RDC En Ituri, Michelle Bachelet souligne que la tragédie a trop duré et doit cesser 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Bénin Coronavirus: le port du masque désormais obligatoire en public 
Bénin "J’ai donc le regret de vous annoncer que je me retire du parti FCBE" (Yayi Boni) 
Bénin CORONAVIRUS: 13 cas confirmés au plan national 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires