Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

France Impôts Le taux de prélèvements obligatoires s'élève à 46,1%


Economie et finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Impots-Le-taux-de-prelevements-obligatoires-s-eleve-a-46,1%

D’après une étude de l'OCDE, le taux de prélèvements obligatoires est resté stable entre 2017 et 2018 à 46%. La France reste, devant le Danemark, le pays où la pression fiscale est la plus forte.

C'était l'un des engagements d'Emmanuel Macron lors de la dernière campagne présidentielle: faire en sorte de relâcher la pression fiscale en France, qui fait partie des pays où le taux de prélèvements obligatoires par rapport à la richesse nationale est l'un des plus élevés au monde. Et les annonces de baisses d'impôts se sont effectivement multipliées en début de quinquennat: réforme de la fiscalité des revenus du capital, transformation de l'ISF en IFI (impôt sur la fortune immobilière), baisse des cotisations salariales dans le privé, diminution progressive de la taxe d'habitation...

La France est ainsi pour la seconde année consécutive le champion des prélèvements parmi les pays développés, et vraisemblablement parmi l'ensemble des pays du monde. Le Danemark, la Belgique et la Suède sont les seuls autres pays où ce taux est supérieur à 43%. C'est au Mexique que le taux global de prélèvements obligatoires est le plus faible: 16,2%. Le Chili, l'Irlande, la Turquie et les Etats-Unis font partie des autres pays sous les 25%. La moyenne mondiale estimée par l'institution se fixe quant à elle à 34,3%, contre 34,2% en 2017. Aux Etats-Unis, la baisse du taux de prélèvements est spectaculaire. Les réformes fiscales de l'administration Trump (sur l'impôt sur les sociétés, l'impôt sur les revenus ou encore le rapatriement des bénéfices réalisés à l'étranger... ) ont permis un repli conséquent du taux de prélèvements, qui est passé de 26,8% en 2017 à 24,3% en 2018, soit 2,5 points de PIB en moins.



Autres titres
République Centrafricaine La BAD accorde plus de 20 milliards CFA pour la modernisation de l’aéroport de Bangui et la sécurité alimentaire 
Burkina-Faso Second compact du MCC: une priorité à l’accès à l’électricité! 
Burkina-Faso Assurance agricole: 107 producteurs sinistrés indemnisés 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
France Conditions d’entrée en France: évolutions importantes depuis le 18 janvier 2021 
France RSF dépose une troisième plainte contre le préfet de police de Paris 
France Décès de Valéry Giscard d’Estaing 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires