Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Bénin Hausse du prix de l’essence : Les usagres de la route vivent le marthyr pour s’approvisionner


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Hausse-du-prix-de-l-essence-:-Les-usagres-de-la-route-vivent-le-marthyr-pour-s-approvisionner

Ces derniers jours, les usagers de la route au Bénin font face à une hausse vertigineuse du prix de l’essence de contrebande qui domine le marché. Ils sont donc obligés de se tourner vers les stations services où l’affluence est débordante.

A Cotonou, la capitale économique du Bénin, la circulation est fluide même aux heures de pointe. En cause, l’augmentation du prix de l’essence vendu dans l’informel qui est passé de 400 FCFA à 800 voire 1200 FCFA. Ce qui dérange forcément le porte-monnaie des consommateurs qui sont obligés de se replier vers les quelques stations services de la ville où le prix est de 565 FCFA. Ces derniers se trouvent alors débordés. D’où des files d’attente interminables.

José Sourou, conducteur de véhicule, rencontré ce jeudi 21 novembre à Cotonou, raconte qu’il est dans le rang depuis 4 heures de temps dans une station située dans le 4ème arrondissement de Cotonou. « Je suis ici de puis 4 heures d’horloges espérant m’approvisionner en carburant. Mais contre toute attente, l’un des agents vient d’annoncer que le stock est épuisé et qu’il faudrait patienter ». Une attente illimitée qui ne sait a quand le bout du tunnel pour lui. Et c’est ce calvaire que vit les usagers de la route actuellement à Cotonou où s’approvisionner en carburant relève d’un parcours de combattant.

Pour les consommateurs rencontrés sur le terrain jeudi 21 novembre 2019, cette augmentation du prix de l’essence dans le secteur informel est due à la fermeture des frontières par le Nigéria depuis le 20 août dernier. « La première cause réside dans la crise qui secoue le Bénin et Nigéria depuis la fermeture des frontières. On peut aussi dire que la dernière décision du gouvernement nigérian qui a ordonné aux services de la douane de veiller à ce qu’aucune livraison de ce produit ne soit faite dans un rayon de 20 km des frontières du Nigeria rende l’essence de contrebande plus rare », a raconté Boniface Houssou, un agent comptable rencontré dans une station service à Cotonou. vivement donc que les stations services ne manquent pas de carburant.

Tel est le souhait des usagers de la route qui espèrent également que le conflit frontalier entre le Bénin et le Nigéria soit résolue le tôt possible pour la reprise normale des activités entre les deux pays.




Autres titres
États-Unis Frontières : Les arrestations d'immigrants ont chuté de 10% 
Bénin Drame : Un jeune homme s’est pendu à Parakou 
Bénin Violences faites aux femmes : Sensibilisation des jeunes apprenties à Allada 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Bénin Une équipe médicale chinoise annoncée 
Bénin Drame : Un jeune homme s’est pendu à Parakou 
Bénin Piraterie maritime : Les marins enlevés le 02 novembre dernier, sont relâchés 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires