Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Mauritanie Cités caravanières, un atout pour le tourisme


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Cites-caravanieres,-un-atout-pour-le-tourisme

La Mauritanie organise jusqu'à samedi prochain en plein désert son festival des villes anciennes censé faire revenir les touristes étrangers que les attaques jihadistes et les enlèvements ont détournés pendant des années de ce pays désertique et pauvre.

Le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a inauguré dimanche à Chinguetti (centre) cet évènement qui tourne chaque année entre cette cité et trois autres villes anciennes (Ouadane, Oualata, Tichitt), a rapporté lundi l'Agence mauritanienne d'informations.Spectacles de troupes artistiques venues de Mauritanie, de France, d'Espagne, du Sénégal, du Mali et du Maghreb, conférences, expositions et courses de chameaux et de chevaux figurent au programme.

Erigés aux 11ème et 12ème siècles sur le trajet des caravanes traversant le Sahara, ces centres marchands sont devenus des foyers de rayonnement culturel et islamique. C'est à ce titre qu'ils ont été inscrits en 1996 sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco."Les populations de cette ville ont pu, grâce à leur savoir, à leur perspicacité et leur haute ambition, en faire, durant des époques successives, un minaret pour la science, un point de départ pour le pèlerinage, une forteresse pour le jihad et un centre actif pour les échanges commerciaux", a dit le président mauritanien en présence de dizaines de touristes.

Près de 200 touristes sont arrivés dans la zone, à plusieurs centaines de kilomètres au nord de la capitale Nouakchott, depuis l'ouverture de la saison touristique début octobre, selon des chiffres officiels. Ils reviennent après l'assouplissement de la position de la France qui a allégé en 2017 ses restrictions de voyage pour plusieurs zones de la Mauritanie, classées "rouge" après la vague d'attentats et d'enlèvements ayant frappé le pays dans les années 2000, notamment l'assassinat, revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), de quatre touristes français à Aleg (sud) en 2007.



Autres titres
États-Unis Frontières : Les arrestations d'immigrants ont chuté de 10% 
Bénin Drame : Un jeune homme s’est pendu à Parakou 
Bénin Violences faites aux femmes : Sensibilisation des jeunes apprenties à Allada 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Mauritanie 58 migrants morts dans le naufrage d’une embarcation au large de la Mauritanie (OIM) 
Mauritanie Cités caravanières, un atout pour le tourisme 
Mauritanie Le nouveau président doit donner la priorité aux droits humains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires