Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique du Sud Les crédits immobiliers de plus en plus difficile à rembourser


CHRONIQUE - Finances et Economie

AFRICAHOTNEWS.COM | | 2 Commentaires |Imprimer
Les-credits-immobiliers-de-plus-en-plus-difficile-a-rembourser

Les Sud-africains éprouvent de plus en plus de mal à rembourser leurs crédits immobiliers, en raison de l’envolée des taux bancaires. Un constat rapporté par un responsable de Nedbank, une des quatre plus grandes banques d'Afrique du sud.

Les créanciers sud-africains ayant contracté des prêts immobiliers se trouvent dans des difficultés de remboursement. Cette incapacité fait suit à la hausse des taux directeurs de la Banque centrale du pays.

« Nous commençons à voir que les clients sont sous pression (…). Il faut dire que nous ne sommes pas les seuls à le sentir, l'ensemble du secteur a fait le même constat », a déclaré Timothy Akinnusi, responsable des ventes de prêts immobiliers chez Nedbank.

La banque centrale sud-africaine a expliqué mercredi dernier, que le revenu des ménages dans le pays avait augmenté de manière générale, notamment du fait de la valeur nette des actifs financiers, mais que les consommateurs continuaient de faire face à des vulnérabilités. Déjà, la hausse des revenus ne concerne pas tout le monde mais une partie de la population, alors que dans le même temps le pays tout entier doit faire face à un ralentissement de la croissance qui en 2014 est attendue à 1,4% du PIB.

En vu de parer à cette difficulté, le groupe bancaire, filiale de l'assureur britanico-sud-africain Old Mutual, anticipe sur une baisse de la demande de crédit immobilier qui pourrait survenir dès 2015, et se prépare déjà à rentrer dans le segment de potentiels clients ayant des capacités à rembourser.

Le spectre d'une crise du crédit immobilier est encore présent dans l'esprit de ses dirigeants. En 2009, la banque avait été touchée de plein fouet et c'est au prix de beaucoup d'efforts, qu’elle a ramené le ratio des créances immobilières douteuses à seulement 5% du total qui est de 11 milliards $.




Autres titres
Afrique Classement 2018 des économies africaines les plus compétitives selon le World Economic Forum 
Afrique de l'Ouest Examen d’une nouvelle feuille de route pour accélérer la création de la monnaie unique de la CEDEAO à Accra 
Gabon Une nouvelle mercuriale: le prix du poisson en baisse 
Plus de nouvelles




 2   Adjafi | Lundi, 3 Novembre 2014
  Déjà que les conflits fonciers sont devenus le gagne pain de nos juridictions, accéder à la propriété n'est plus donné à n'importe qui.
Des terrains vendus depuis 1979 sont contestés de nos jours par des enfants qui à l'époque ne savaient même pas porter caleçons. Où allons nous???

 1   alowaccio | Lundi, 3 Novembre 2014
  Afrique mon afrique, au moins en Afrique, vous avez l'immobilier pour penser à payer les crédits. Au Togo, nous on n'en a pas. Dommage, ça va aller
RECHERCHE
Afrique du Sud Les exportations d’avocats pourraient atteindre 51 000 tonnes en 2021 
Afrique du Sud La Haute Cour donne son feu vert pour la hausse des tarifs de l’électricité en 2021/2022 
Afrique du Sud Les expéditions agricoles ont généré 10,2 milliards $ en 2020 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires