Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Djibouti Les prix des fruits et légumes s'envolent en ce début deRamadan


Société

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer

Comme c'est souvent le cas au début de chaque mois de Ramadan, les prix des fruits et légumes enregistrent depuis une semaine à Djibouti une envolée incessante malgré l'appel des autorités à l'endroits des commerçant pour prévenir toute inflation durant ce mois sacré de Ramadan.

Cette flambée des prix touche les tomates, les pommes de terre, les carottes, les ails, les oignons, la salade, et toute la gamme de fruits comme l'orange, la banane ou encore la mangue. Si l' année dernière, ce fut le prix de la tomate qui a reflété le plus cette valse inquiétante des prix, où en quelques jours, le kilo de la Pomme d'amour a vu son prix multiplié par quatre, cette année, c'est la pastèque, fruit préféré des Djiboutiens pour la rupture du jeûne, qui hérite de la palme d'or.
En effet, le kilo de la pastèque qui a toujours été de 100 fdj (environ 0,55 USD) a doublé dès l'annonce du début du mois de Ramadan.
Pour Fatouma Darar, mère au foyer issue de la classe moyenne, cette flambée de prix durant le mois de Ramadan est tout simplement inacceptable. "C'est toujours comme ça, les commerçants ont toujours des excuses pour afficher des prix excessifs dès que c'est le mois de Ramadan", confie-t-elle à Xinhua.
Ce sentiment est partagé par des nombreux djiboutiens, à l' instar de Omar Ali, sexagénaire à la retraite.
"Pourquoi provoquer toujours des inflations injustifiées durant le Ramadan qui est avant tout un mois de partage et de générosité. Et ce n'est pas uniquement les fruits et légumes, mais également l' alimentation générale aussi qui est touchée, juste à degré différent", dénonce-t-il dit, dans l'incompréhension.
Pour les commerçants djiboutiens des fruits et légumes, cette envolée des prix s'explique par une diminution momentanée de la quantité importée de l'Ethiopie voisine qui serait due à des facteurs indépendants de leur volonté ainsi qu'une demande excessive durant le mois béni de Ramadan.
En effet, Djibouti qui compte moins d'un million d'habitants importe tout son besoin alimentaire, c'est-à-dire alimentation générale et fruits et légumes.
Les contrôles des marchandises à la frontière avec l'Ethiopie et la Somalie, renforcés depuis l'attentat suicide du 24 mai dernier dans la capitale djiboutienne, retarderaient également l' approvisionnement à temps et en quantité suffisante des fruits et légumes qui sont très demandés durant le mois de Ramadan.
Mais tout ceci semble ne point justifier ces inflations.
Alors afin de lutter contre cette flambée des prix qui commence à toucher tous les secteurs de l'alimentation, la brigade de répression des fraudes appuyée par le service normes et qualité du ministère djiboutien du Commerce vient de lancer une vaste campagne de contrôle inopinés des prix à travers la capitale djiboutienne.
De grandes enseignes du commerce en gros et en détails, des étals de fruits et légumes, et les supermarchés de la place vont être tous été passés au peigne fin.
Les premiers résultats ne se sont pas fait attendre. Plusieurs échoppes ont écopé de convocations lorsqu'elles n'ont pas été purement et simplement mises sous scellés administratifs, car les prix pratiqués par ces négociants dépassaient allègrement les plafonnages fixés par les plus récentes éditions de la mercuriale du ministère djiboutien du Commerce.
Selon les inspecteurs de la brigade de répression des fraudes, ces commerçants indélicats feront l'objet de fortes amendes et de mise en garde spéciale. Fin



Autres titres
Cameroun Paul Chouta, bientôt deux ans de prison pour diffamation 
République Centrafricaine Dialogue républicain: consultations de autorités locales de la ville de Bangui et environs 
Côte D'Ivoire Les cours arrêtés à Bouna du fait de canari maculé de sang et d’oiseau mort devant le bureau du principal 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Djibouti Le domicile du journaliste arrêté perquisitionné, son compte Facebook piraté 
Djibouti Conseil des Ministres : Le compte rendu de la 12ème séance 
Djibouti Djibouti condamne le meurtre du journaliste américain James Foley 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires