Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Angola L'Angola appelle les pays des Grands Lacs à exclure la solution militaire aux conflits


Politique

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer

Le ministre angolais des Affaires étrangères Georges Chikoti a appelé mardi les pays de la région des Grands Lacs à exclure toute solution militaire comme moyen de résoudre leurs conflits internes.

S'adressant à une réunion de ministres des Affaires étrangères des membres de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), Georges Chikoti a souligné que les conflits dans la région ne pouvaient être résolus que par un dialogue ouvert à tous comprenant la participation de tous les acteurs des milieux politiques et de la société civile.

"Nous considérons comme très grave le climat d'instabilité actuel dans la sous-région et nous invitons les ministres à réfléchir profondément sur les conséquences négatives engendrées par ces conflits", a-t-il dit.

Georges Chikoti a appelé ses homologues à cette conférence à définir une stratégie susceptible de conduire à la paix, à la stabilité et à la sécurité de la sous-région et par conséquent au bien-être et au développement de la population.

L'Angola soutient les efforts de la République centrafricaine, du Sud-Soudan et de tous les pays de la région sujets à une instabilité politique et militaire, en vue de parvenir à la paix par le dialogue.

La réunion des ministres des Affaires étrangères précède le 5ème sommet de la CIRGL qui doit avoir lieu le 15 janvier, et au cours de laquelle l'Angola doit assumer la présidence tournante de ce bloc de 12 membres réunissant l'Angola, le Burundi, le Kenya, l' Ouganda, la République de Centrafrique, la République du Congo, la RD Congo, le Rwanda, le Sud-Soudan, la Tanzanie et la Zambie.

La CIRGL a été constituée après l'éclatement de conflits dans la région des Grands Lacs en 1994, et son secrétariat exécutif a été inauguré en mai 2007 à Bujumbura au Burundi pour coordonner, faciliter, et assurer l'application des accords signés en vue d'apporter la paix, la sécurité, la stabilité politique et le développement dans la région. Fin



Autres titres
Burkina-Faso 'Je serai le président de tous les Burkinabè' Roch M.C. Kabore 
Burkina-Faso Déclaration du gouvernement sur les élections couplées du 22 novembre 2020 
Burkina-Faso Élections présidentielle et législatives: Roch Marc Christian Kaboré ont voté dimanche 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Angola Football : Décès de l’ancienne gloire Rui Jordão 
Angola La Banque mondiale accorde 110 millions USD pour améliorer la qualité des services 
Angola L’Angola relance la procédure de concession du port de Luanda, précédemment exploité par une société jugée proche de l’ex-président 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires