Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique de l'Ouest La CEDEAO commémore l’édition 2021 de la journée internationale des personnes handicapées


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
La-CEDEAO-commemore-l-edition-2021-de-la-journee-internationale-des-personnes-handicapees

La Journée internationale des personnes handicapées (JIPH), célébrée dans le monde entier le 3 décembre, conformément à la Résolution 47/3 de l’Assemblée générale des Nations Unies, vise à promouvoir la compréhension des questions relatives aux personnes handicapées et à mobiliser le soutien en faveur de la dignité, des droits et du bien-être des personnes handica-pées. Elle vise également à accroître la sensibilisation aux acquis découlant de l’intégration des personnes handicapées dans tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et cultu-relle.

Cette série d’événements marquant la commémoration de la Journée internationale des per-sonnes handicapées a offert à la Commission de la CEDEAO l’occasion de plaider en faveur de mesures visant à intégrer le handicap dans la planification du développement et les personnes handicapées dans tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle de la région, par la sensibilisation des décideurs politiques et des acteurs ouest africains aux divers défis et difficultés auxquels font face les personnes handicapées et par la mobilisation de sou-tien en faveur de la dignité, des droits et du bien-être des personnes handicapées. La Commis-sion œuvre à l’intensification de la sensibilisation et des stratégies de renforcement de la rési-lience des personnes handicapées face aux pandémies telles que la COVID-19 et enfin, à la dis-tribution de palliatifs aux personnes handicapées en vue de les aider à amortir les effets de la COVID-19.

Dans son allocution d’ouverture de la commémoration virtuelle de la Journée internationale des personnes handicapées, Dr Siga Jagne, Commissaire chargée des Affaires sociales et du Genre, a cité le Secrétaire général de l’ONU António Guterres qui a déclaré : « Les sociétés ne pourront atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) sans la pleine participation de tous, y compris des personnes handicapées. Le respect des droits des personnes handica-pées est un impératif moral. »

Elle a donc appelé à une Communauté plus inclusive et exhorté les acteurs et les partenaires de la CEDEAO à mettre en œuvre dans tous les domaines d’activités des politiques et des plans d’action qui reflètent les réalités actuelles des personnes handicapées, afin de les inciter à une participation et à une intégration effectives dans la société.

Elle a insisté sur le rôle stratégique que joue la CEDEAO dans la sous-région dans la promotion de l’inclusion sociale de toutes les personnes handicapées à travers l’initiation d’une Étude régionale sur l’inclusion des personnes handicapées et l’élaboration d’un Plan d’action régio-nal sur le handicap.

Dr Jagne a souligné que l’impact de la pandémie de COVID-19 a exacerbé les inégalités déjà existantes et mis en évidence les domaines devant être développés et améliorés afin de per-mettre aux personnes handicapées d’exercer leurs droits, notamment le système de prestation de services de soutien. Elle a appelé à intensifier les efforts en vue d’améliorer l’accès aux ser-vices essentiels tels que les services de santé, les centres commerciaux, les transports publics, la communication personnelle et l’accès aux services d’information permettant aux personnes handicapées de jouir de leurs droits humains au même titre que les personnes valides.

Dans son discours de bienvenue, le Représentant de la Commission de l’Union africaine, M. Lefhoko Kesamang, a déclaré qu’il n’y aura pas de développement durable dans l’espace CE-DEAO sans une prise en compte effective des personnes vulnérables, notamment les personnes handicapées.

M. Kesamang a rappelé qu’ayant pris conscience de l’importance de l’inclusion des personnes handicapées dans la société, dans le développement de l’architecture africaine des personnes handicapées, l’Union africaine a élaboré un cadre pour les personnes handicapées, signé par 7 pays d’Afrique. Il a appelé la CEDEAO à encourager ses États membres à ratifier le Protocole, qui abordera les questions de handicap, des droits et du bien-être des personnes handicapées en Afrique.

« Et nous comptons sur le soutien et la collaboration de la CEDEAO pour amener tous les États membres à ratifier ce protocole afin d’en favoriser l’entrée en vigueur », a déclaré M. Kesa-mang.

La diaconesse Adedoyin Beyioku-Alase, Présidente de l’Association des femmes malenten-dantes du Nigeria, a déclaré que la communauté des malentendantes se trouve dans un état très vulnérable, aggravé par la pandémie de COVID-19 et les nouveaux protocoles ont rendu les choses très difficiles pour elles.

Elle a toutefois appelé à une législation susceptible de garantir une plus grande inclusion des personnes handicapées dans la société.

M. James Lalou, Secrétaire général de l’Association des personnes handicapées, a déclaré que les femmes sont les plus touchées dans le milieu des personnes handicapées. Il a poursuivi en affirmant que la Commission nationale des personnes handicapées du Nigeria est prête à col-laborer dans tous les aspects avec la CEDEAO, afin d’améliorer les conditions de vie des per-sonnes handicapées dans la sous-région.

Dr Sintiki Tarfa Ugbe a ouvert les travaux de la deuxième journée en rappelant la nécessité d’en faire une journée consacrée aux personnes handicapées, afin de veiller à la prise en compte des difficultés auxquelles elles font face.

L’association des personnes handicapées a organisé une session de questions-réponses au cours de laquelle elle a exhorté la presse à amplifier ses appels aux acteurs et aux décideurs politiques, pour une communauté plus inclusive.

L’événement s’est terminé par la remise par Mme Tarfa-Ugbe, au nom de la Commission de la CEDEAO, de sacs de riz, de bidons d’huile végétale et de cartons de nouilles à 225 personnes handicapées, afin de les aider à atténuer l’impact de la pandémie de COVID-19. Conformément au protocole anti COVID-19, la distribution s’est faite en 5 lots comprenant chacun 45 personnes handicapées.

CEDEAO



Autres titres
République Centrafricaine Visite de haut-niveau à Bangui: des leaders religieux prêchent pour un dialogue inclusif 
Burkina-Faso Chambre des métiers de l'artisanat: les 95 élus de la 3e mandature sont connus 
Bénin Soutien du gouvernement béninois aux couches vulnérables: 45 personnes handicapées formées reçoivent leurs attestations 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique de l'Ouest Construction du pipeline Export Niger-Bénin: les travaux officiellement lancés 
Afrique de l'Ouest Le Niger va consacrer 15 % du budget national à l’agriculture sur les 5 prochaines années 
Afrique de l'Ouest Sécurité alimentaire: une conférence internationale sur le système ouest-africain de stockage à Accra 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires