Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Inter Le durcissement des restrictions sur les voyages met en évidence les défis actuels pour le tourisme (ONU)


Economie et finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Le-durcissement-des-restrictions-sur-les-voyages-met-en-evidence-les-defis-actuels-pour-le-tourisme-(ONU)

Une destination sur trois dans le monde est complètement fermée au tourisme international, a indiqué l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

D’après les données les plus récentes de l’OMT, l’apparition de nouveaux variants du virus de la Covid-19 a conduit de nombreux gouvernements à remettre en question leurs efforts d’assouplissement des restrictions sur les voyages. Les fermetures totales aux touristes étant les plus fréquentes en Asie-Pacifique et en Europe.

Le rapport de l’OMT consacré aux restrictions sur les voyages fournit un aperçu complet de la réglementation en place dans 217 destinations du monde entier. Dans de précédentes éditions du rapport, on voyait se dégager un mouvement allant dans le sens d’un assouplissement ou de la levée des restrictions sur les voyages, mais ce tout dernier rapport en date montre que, face à une situation épidémiologique qui reste grave, les gouvernements ont fait le choix d’une plus grande prudence.

Début février, 32% du total des destinations dans le monde (69 en tout) sont complètement fermées au tourisme international. Parmi elles, un peu plus de la moitié (38 destinations) sont fermées depuis au moins 40 semaines. Parallèlement, 34% des destinations dans le monde sont actuellement partiellement fermées aux touristes internationaux.

« Les restrictions sur les voyages ont été largement utilisées pour enrayer la propagation du virus. Maintenant que nous cherchons à faire redémarrer le tourisme, il nous faut reconnaître que les restrictions ne sont qu’un élément de solution parmi d’autres », a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili.

Selon lui, le recours aux restrictions doit s’appuyer sur les données et les analyses les plus récentes et être systématiquement réexaminé, « de façon à permettre la reprise sûre et responsable d’un secteur dont dépendent des millions et des millions d’entreprises et d’emplois. »
D’évidentes disparités régionales

La neuvième édition du rapport de l’OMT sur les restrictions sur les voyages montre la persistance de différences régionales au niveau des restrictions sur les voyages. Des 69 destinations où les frontières sont complètement fermées aux touristes, 30 sont en Asie-Pacifique, 15 en Europe, 11 en Afrique, 10 dans les Amériques et 3 au Moyen-Orient.

Parallèlement, l’étude de l’OMT fait aussi apparaître une tendance vers l’adoption d’une approche plus nuancée, reposant sur des données factuelles et fondée sur les risques de la mise en œuvre des restrictions sur les voyages. De plus en plus de destinations dans le monde exigent maintenant des touristes internationaux qu’ils produisent un certificat de résultat négatif de test PCR ou antigénique à l’arrivée et qu’ils fournissent également leurs coordonnées de contact aux fins du traçage. De fait, 32% du total des destinations dans le monde font actuellement de la présentation de ces résultats de dépistage la principale condition d’entrée pour les touristes internationaux, souvent combinée à une mesure de quarantaine, et c’est une condition qui arrive en deuxième ou en troisième position dans une proportion équivalente de destinations.

Les plus gros marchés touristiques restent prudents

Alors que l’OMT a pris la tête des efforts de relance du tourisme, le rapport sur les restrictions sur les voyages relève aussi les mises en garde adressées par différents gouvernements à leurs ressortissants. L’analyse des 10 premiers marchés émetteurs de tourisme déconseillant actuellement les déplacements non essentiels à l’étranger montre que ce sont des marchés qui généraient 44 % du total des arrivées internationales en 2018.

L’agence onusienne fait observer que les recommandations émises par les gouvernements joueront un rôle crucial dans la reprise et le relèvement du tourisme dans les semaines et les mois qui viennent.
Dans l'ensemble, le développement des restrictions de voyage pour le tourisme international se caractérise encore par l'incertitude, les changements rapides et une grande diversité au niveau des mesures pour les touristes internationaux.

L'AUTEUR
ONU


Autres titres
Afrique Le 123ème Conseil d’Administration de la BOAD autorise de nouveaux engagements pour un montant global de 95 milliards FCFA 
Gabon Vaste campagne de contrôles des prix et des stocks de produits de consommation 
Afrique Intégration régionale: inauguration du pont de Kazungula entre la Zambie et le Botswana pour intensifier les échanges commerciaux en Afrique australe 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Inter L’ONU appelle les pays à respecter leurs engagements de restaurer un milliard d’hectares de terres 
Inter La FAO se félicite de l’intensification de la lutte contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée 
Inter Un an après la mort de George Floyd, l’ONU appelle à poursuivre la lutte contre le racisme 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires