Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Inter Protéger les travailleurs et les entreprises face à la prolifération des plateformes numériques (OIT)


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Proteger-les-travailleurs-et-les-entreprises-face-a-la-proliferation-des-plateformes-numeriques-(OIT)

L'Organisation internationale du travail (OIT) a souligné mardi la nécessité de renforcer la coopération politique internationale afin d'offrir des possibilités de travail décent et de favoriser la croissance durable des entreprises dans l'économie numérique.

Selon l'agence, les plateformes numériques de travail - telles que le télétravail et les applications de localisation où les travailleurs sont impliqués dans le transport ou la livraison - ont vu leur nombre multiplié par près de cinq au cours de la dernière décennie. Cet essor a offert de nouvelles opportunités et présenté des défis tant pour les travailleurs que pour les entreprises, a-t-il ajouté.

« Les plateformes de travail numériques ouvrent des possibilités qui n'existaient pas auparavant, en particulier pour les femmes, les jeunes, les personnes handicapées et les groupes marginalisés dans toutes les régions du monde. Il faut s'en féliciter », a déclaré Guy Ryder, Directeur général du Bureau international du travail (BIT).

Les opportunités créées par ces plates-formes sont toutefois en train d'estomper la distinction jusqu'alors très nette entre salariés et travailleurs indépendants, a déclaré l'OIT.

Les conditions de travail sont en grande partie régies par les accords de service des plates-formes, établis par les entreprises elles-mêmes, et les algorithmes remplacent de plus en plus les humains dans l'attribution et l'évaluation du travail et des ressources humaines.

« Les nouveaux défis qu'ils posent peuvent être relevés grâce au dialogue social mondial, de sorte que les travailleurs, les employeurs et les gouvernements puissent bénéficier pleinement et équitablement de ces avancées. Tous les travailleurs, quel que soit leur statut d'emploi, doivent pouvoir exercer leurs droits fondamentaux au travail », a déclaré M. Ryder.

En outre, avec des plates-formes opérant dans de multiples juridictions, des politiques cohérentes et coordonnées sont nécessaires pour garantir qu'elles offrent des possibilités de travail décent et favorisent la croissance d'entreprises durables, a insisté l'OIT.

Difficultés pour les travailleurs et les entreprises

Dans son nouveau rapport, Perspectives sociales et de l'emploi dans le monde 2021, l'OIT a souligné les défis auxquels sont confrontés les travailleurs des plateformes numériques, notamment en ce qui concerne les conditions de travail, les horaires et les revenus, ainsi que le manque d'accès à la protection sociale, à la liberté d'association et aux droits de négociation collective. La pandémie de Covid-19 a encore mis en lumière nombre de ces problèmes.

L'OIT a noté que les heures de travail peuvent souvent être longues et imprévisibles, les salaires faibles et, sur certaines plateformes, il existe un écart de rémunération important entre les hommes et les femmes. Les entreprises sont également confrontées à des défis tels que ceux liés à la concurrence déloyale, à la non-transparence en matière de données et de prix, et aux commissions élevées, a-t-elle ajouté.

En outre, le travail sur les plateformes en ligne est sous-traité par les entreprises du Nord et effectué par les travailleurs du Sud, qui gagnent moins que leurs homologues des pays développés, ce qui pourrait exacerber les inégalités et perpétuer la fracture numérique, a déclaré l'OIT.

Surmonter les défis

Dans ce contexte, l'OIT a préconisé un large dialogue et une coopération réglementaire entre les plateformes de travail numérique, les travailleurs et les gouvernements, ce qui pourrait conduire à terme à une approche plus efficace et plus cohérente.

De tels efforts permettraient également de garantir que le statut professionnel est correctement classifié, conformément aux systèmes nationaux de classification ; que les algorithmes sont plus transparents et plus responsables pour les travailleurs et les entreprises ; et que les travailleurs peuvent accéder aux tribunaux de la juridiction dans laquelle ils se trouvent s'ils le souhaitent.

L'AUTEUR
ONU


Autres titres
République Centrafricaine Visite de haut-niveau à Bangui: des leaders religieux prêchent pour un dialogue inclusif 
Burkina-Faso Chambre des métiers de l'artisanat: les 95 élus de la 3e mandature sont connus 
Bénin Soutien du gouvernement béninois aux couches vulnérables: 45 personnes handicapées formées reçoivent leurs attestations 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Inter L’ONU appelle les pays à respecter leurs engagements de restaurer un milliard d’hectares de terres 
Inter La FAO se félicite de l’intensification de la lutte contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée 
Inter Un an après la mort de George Floyd, l’ONU appelle à poursuivre la lutte contre le racisme 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires