Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Côte D'Ivoire Passage à la télévision numérique: le ministre se félicite du bilan satisfaisant, plus de 72% de taux de pénétration


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Passage-a-la-television-numerique:-le-ministre-se-felicite-du-bilan-satisfaisant,-plus-de-72%-de-taux-de-penetration

Le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré, s’est félicité du succès que connait le passage de l’analogique à la Télévision Numérique Terrestre (TNT), avec un taux de pénétration de plus de 72 %, lors d’une conférence de presse qu’il a animée à son cabinet sis à l’immeuble SCIAM, lundi 08 février 2020.

Face à la presse, le ministre de la Communication et des Médias, par ailleurs porte du gouvernement, a passé en revue les enjeux et avantage de la Télévision Numérique Terrestre. A l’en croire, cette nouvelle technologie a plus d’avantage que d’inconvénients pour toutes les parties prenantes de l’écosystème numérique. L’Etat, les entreprises opérant dans le secteur et les populations bénéficiaires, tout le monde y trouve son compte.

« Pour l’Etat, le passage à la Télévision Numérique Terrestre (TNT) permet d’optimiser la gestion de la ressource spatiale, c’est à dire réduire le volume de la bande passante dédiée à la télévision. Cette réduction permet de faire de la place pour d’autres services universels que sont l’internet et le téléphone pour ne citer que ces deux. Cet espace dégagé, appelé dividende numérique, est une opportunité de ressources importantes pour l’Etat », a-t-il édifié son auditoire, puis de faire noter que les Entreprises opérant dans le domaine télévisuel auront à bénéficier d’un modèle économique de la télévision nouveau adapté à la TNT. « En effet, un entrepreneur de télévision n’a plus besoin de faire un investissement sur toute la chaîne des valeurs, allant de l’édition à la diffusion. Désormais, une plateforme unique assure la diffusion des programmes de tous les opérateurs, tant pour le service public que pour des chaînes privées, réduisant ainsi les coûts de création d’une chaine de télévision de plus de la moitié », a-t-il expliqué.

Dans cette politique nouvelle du numérique, le citoyen ne sera pas en reste. « Une pluralité d’offres télévisuelles favorise l’organisation de la vie autour du petit écran, notamment à travers les services annexes comme Internet, téléphone et autres services à valeur ajoutée. A cela s’ajoute une meilleure qualité du son et de l’image que favorise la télévision numérique terrestre », a-t-il rassuré l’ensemble des téléspectateurs.

En somme, monsieur le ministre ne peut que se frotter les mains pour avoir conduit avec succès le passage de l’analogique au numérique, car l’avènement de la télévision numérique terrestre va bénéficier à l’ensemble des acteurs de l’écosystème de la télévision et les populations qui en sont les bénéficiaires finaux.
L’Etat s’engage donc à créer toutes les conditions nécessaires à la réussite de cette transition numérique, a-t-il rassuré.

Pour l’heure, plus de 72% de la population est couverte par La TNT, selon les données fournies par le porte-parole du gouvernement. Pour rappel, la première extinction analogique a eu lieu à Korhogo, dans la région du Poro, il y a moins d’un mois. « Toutes les villes situées dans un rayon de 50 km de Korhogo ont basculé dans la TNT », s’est-il réjoui.
Après la région du Poro où le taux de pénétration est à plus de 80%, suivra celle de la Marahoué qui enregistre un taux de pénétration satisfaisante, à en croire les données disponibles. « La TNT n’est plus dans l’abstrait, c’est devenu une réalité », a rassuré le porte-parole du gouvernement.

Monsieur le ministre tient à rassurer l’ensemble de tous les acteurs de l’écosystème que toutes les mesures ont été prises, notamment au plan institutionnel, avec la création de la Société Ivoirienne de Télédiffusion (IDT) qui apparaît comme un acte majeur dans le processus. « Cette société publique a pour missions, l’exploitation et l’entretien du réseau et des infrastructures de diffusion de la TNT de tous les éditeurs de programmes, à savoir la RTI et les autres chaînes privées. La société IDT dispose de trois (03) Multiplex pouvant accueillir chacun, jusqu’à 20 chaînes en simple diffusion (SD) ou 05 à 07 chaînes en diffusion en Haute Définition (HD). Mais pour une bonne maîtrise du processus de libéralisation, l’Etat ivoirien s’est limité, dans un premier temps, aux nouvelles chaines de télévision agréées, à savoir NCI, LIFE TV, A+IVOIRE déjà fonctionnelles, et 7 Infos qui lancera son programme prochainement », a-t-il indiqué

Faut-il rappeler, la migration vers la télévision terrestre a nécessité la somme de 25 milliards FCFA. Avec la TNT, c’est la haute technologie avec une meilleure qualité du son et de l’image quel que soit le temps.
Monsieur le ministre a rappelé que les anciens postes téléviseurs qui ne respectent pas la norme admise dans le cadre de la TNT, en plus de l’antenne, il leur faut un décodeur qui est vendu sur le marché à 10 000FCFA, un prix plafonné.

L'AUTEUR
Ministères


Autres titres
République Centrafricaine Visite de haut-niveau à Bangui: des leaders religieux prêchent pour un dialogue inclusif 
Burkina-Faso Chambre des métiers de l'artisanat: les 95 élus de la 3e mandature sont connus 
Bénin Soutien du gouvernement béninois aux couches vulnérables: 45 personnes handicapées formées reçoivent leurs attestations 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Côte D'Ivoire Siège du PDCI/Bastonnade de journalistes: la réaction de l'Intersyndicale des médias 
Côte D'Ivoire Processus de renouvellement du CNJ: 7912 organisations de jeunesse enregistrées dont 1159 dossiers rejetés 
Côte D'Ivoire Respect des prix maxima du pain, du ciment et de la viande: le Ministre Souleymane Diarrassouba s’assure sur le terrain du respect des prix et apporte son soutien aux industriels 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires