Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique de l'Ouest Le Nigeria lance officiellement son Institut du sucre


Economie et finances

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
Le-Nigeria-lance-officiellement-son-Institut-du-sucre

Au Nigeria, le secteur sucrier est engagé dans une course à l’autosuffisance depuis quelques années. Si des efforts ont été réalisés, l’heure n’est pas encore au répit face à la demande croissante de la population. Un casse-tête pour les autorités qui multiplient les initiatives.

Au Nigeria, le gouvernement a inauguré le 1er février, l’Institut du sucre (Nigeria Sugar Institute-NSI) à Ilorin dans l’Etat de Kwara. L’établissement de ce centre fait suite à la signature l’année dernière d’un Mémorandum d’entente (MoU) entre le Conseil national du développement du sucre (NSDC) et l’Institut indien du sucre.

La nouvelle entité aura principalement pour tâche d’accompagner le Plan directeur du secteur sucrier (NSMP) en vigueur depuis 2013. Celui-ci vise notamment une production de 1,79 million de tonnes de sucre entre 2020 et 2023 afin de réduire significativement les importations.

Parmi les objectifs figurent le renforcement des capacités des ressources humaines, la recherche et le développement sur les bonnes pratiques de culture de la canne, l’assistance technique ainsi que la formation de jeunes diplômés désireux de faire carrière dans l’industrie sucrière.

« Le lancement de cet institut est un tournant majeur et une preuve de ce que le partenariat public-privé peut réaliser. Le secteur sucrier tient une place importante dans l’effort d’industrialisation du Nigeria. Il peut permettre de créer 100 000 emplois. Le NSI est un instrument clé pour sa durabilité », indique Niyi Adebayo, ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Investissement.

Actuellement, le Nigeria importe majoritairement le sucre brut pour le raffinage en raison de la pénurie chronique en matière première pour la transformation. Selon les données du Département de l’américain de l’agriculture (USDA), le pays produit entre 75 000 et 80 000 tonnes de canne à sucre par an, un volume particulièrement faible au regard des besoins de l’industrie.

Les importations de sucre brut tournent autour de 1,7 million de tonnes par an et proviennent à 80 % du Brésil.

Espoir Olodo



Autres titres
République Centrafricaine La BAD accorde plus de 20 milliards CFA pour la modernisation de l’aéroport de Bangui et la sécurité alimentaire 
Burkina-Faso Second compact du MCC: une priorité à l’accès à l’électricité! 
Burkina-Faso Assurance agricole: 107 producteurs sinistrés indemnisés 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Afrique de l'Ouest Covid-19 : le Ghana reçoit la première livraison mondiale de vaccins du dispositif COVAX 
Afrique de l'Ouest Secteur de l’énergie: les États-Unis financent un projet d’insertion de 750 jeunes femmes en Côte d’Ivoire 
Afrique de l'Ouest 7e sommet du G5 Sahel: ouverture des travaux à N’Djaména 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires