Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique En RDC, un projet soutenu par la Banque africaine de développement améliore les productions agricoles et le revenu des commerçants dans cinq anciennes provinces


Economie et finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
En-RDC,-un-projet-soutenu-par-la-Banque-africaine-de-developpement-ameliore-les-productions-agricoles-et-le-revenu-des-commercants-dans-cinq-anciennes-provinces

Réhabilitation des infrastructures rurales, renforcement des capacités institutionnelles et création de quelque 14 385 emplois : le Projet d’appui au développement des infrastructures rurales (PADIR), mis en œuvre entre 2012 et 2019 en République démocratique du Congo, a produit ses effets dans cinq ex-provinces du pays.

Selon un rapport publié le 6 janvier dernier par la Banque africaine de développement, la production agricole y a presque doublé et le revenu des commerçants s’est amélioré grâce à ce projet financé par un don de 39,4 millions de dollars américains du Fonds africain de développement, le guichet concessionnel de la Banque.

Dans le domaine des infrastructures, le PADIR a permis de réhabiliter deux bâtiments ministériels (développement rural et agriculture) à Kinshasa, ainsi que cinq bâtiments administratifs dans cinq ex-provinces (Bas-Congo, Bandundu, Kasaï-Occidental, Kasaï-Oriental et Katanga), des instituts de formation professionnelle et des centres d'insertion. Dix ateliers mécaniques artisanaux et dix locaux de transformation associatifs ont également été aménagés, précise le rapport sur l’état d’exécution et sur les résultats (EER).

Le projet a réaménagé et/ou rénové de nombreuses infrastructures communautaires : 30 marchés ruraux, 25 entrepôts et points de ramassage additionnels, 15 aires d’abattage et abattoirs, sept centres de formation professionnelle, et huit ateliers et des locaux d’artisans.

Près de 1 400 kilomètres de pistes rurales, 110 sources d’eau potable, 36 forages et 22 réseaux AEP (alimentation en eau potable) ont bénéficié de travaux conduits par le PADIR.

Certains travaux ont contribué au désenclavement des bassins de production agricole et halieutique, entraînant une hausse sensible de la production commercialisée : 5,9 millions de tonnes par an en 2012, 8,5 millions de tonnes en 2019. Aussi, le revenu mensuel des commerçants a augmenté de 101,8 dollars à 108,5 dollars.

Par ailleurs, le nombre d’échanges entre zones rurales et urbaines par secteur s’élève désormais à 18 par jour alors qu’il était de cinq en 2012. Quant au temps de trajet de 30 kilomètres linéaire parcouru par véhicule, il est maintenant de 75 minutes, contre 138 minutes auparavant.

Pendant sa période d’exécution, le PADIR a permis à plus de 86 500 personnes d’être alimentées en eau potable. Le projet a formé 6 000 jeunes, dont 60% de femmes, jusqu’en 2018. Environ 500 structures en 2017, regroupant 5 000 membres (60% de femmes) ont également reçu une formation en 2019. Quelque 300 cadres impliqués dans le développement rural ont été formés ou recyclés en 2018 (53% de femmes).

« La majorité des infrastructures a été déjà construite ou réhabilitée, souligne le rapport de la Banque. De même, la plupart des bâtiments des services techniques ont été construits et les machines et équipements livrés. »

« Il reste à acquérir et à remettre aux bénéficiaires un petit nombre d’équipements spécifiques, tels que ceux assignés à la démonstration (petits outillages et équipements), à la didactique (kits d’analyse de l’eau et réactifs), et la documentation, aux pratiques professionnelles, et à l’appui aux ONG, associations d’artisans dans toutes les provinces », conclut le document.

L'AUTEUR
BAD


Autres titres
Afrique de l'Ouest Le Niger va consacrer 15 % du budget national à l’agriculture sur les 5 prochaines années 
Congo RDC Sous l'impulsion du chef de l'état, bientôt une usine de montage des véhicules « made in Congo » 
Nigéria Un ancien banquier nigérian se reconvertit en éleveur de volailles et devient un champion de l’agriculture africaine 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique Méditerranée: 125 enfants en route vers l’Europe interceptés au large de la Libye (UNICEF) 
Afrique L’Afrique de l’Ouest lance un nouvel agenda de numérisation des paiements 
Afrique En Afrique de l’Ouest et centrale, le PAM appelle à éviter une catastrophe alimentaire 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires