Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Ouganda La couverture du scrutin présidentiel interdite à la presse étrangère


Société

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
La-couverture-du-scrutin-presidentiel-interdite-a-la-presse-etrangere

Les médias internationaux se sont plus autorisés à assurer la couverture de l’élection présidentielle ougandaise de 2021. Le Conseil des médias n’a pas caché sa volonté de censurer les médias « charlatans ». Une décision qui est dénoncée par certaines organisations.

L’Ouganda ferme la porte aux journalistes étrangers qui ne pourront pas s’y rendre pour couvrir l’élection présidentielle du 14 janvier 2021. C’est ce qu’on peut retenir de la déclaration du Conseil des médias, le jeudi 10 décembre. En effet, l’organisation a annoncé l’annulation des accréditations de la presse étrangère. Une mesure qui s’applique aussi aux journalistes qui s’étaient déjà inscrits pour couvrir l'événement.

« Le Conseil des médias a enregistré les reporters [...] pour s'assurer que l'industrie est bien surveillée et débarrassée des imposteurs », a laissé entendre la structure. Ce qui sous-entend que seuls les médias locaux approuvés par les autorités pourront couvrir le scrutin.

« Le calendrier est très suspect, tant en ce qui concerne la date de son annonce que le délai de mise en conformité », s’est inquiété Daniel Kalinaki, journaliste et directeur général de Nation Media Group (un groupe de presse kenyan) en Ouganda. Notons que cette décision ne sera pas non plus aisée pour les journalistes locaux ou correspondants de chaînes étrangères dans le pays.

Cette sortie du Conseil des médias est dénoncée par des organisations comme l'Association des correspondants étrangers de l'Ouganda (FCAU). « Le fait d'interdire l'entrée d'un journaliste international deux mois seulement avant les élections de 2021 crée un précédent inquiétant », a-t-elle fait savoir dans une lettre adressée à Judith Nabakooba, la ministre de l'Information, de la Communication et des Technologies.



Autres titres
Côte D'Ivoire Les cours arrêtés à Bouna du fait de canari maculé de sang et d’oiseau mort devant le bureau du principal 
Niger Niamey: rues et ronds-points aux noms de Mounkaila Sakoira et Cheick Chaibou Ali 
Afrique En Afrique de l’Ouest et centrale, le PAM appelle à éviter une catastrophe alimentaire 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Ouganda Le vol d’électricité coûte 27 millions $ par an 
Ouganda L’entreprise laitière Pearl Dairy Farm licencie 1 500 personnes 
Ouganda Le président menace d’attaquer en justice le premier quotidien du pays 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires