Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Bénin Lancement officiel de la campagne de commercialisation du coton graine 2020-2021 à Gogounou


Economie et finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Lancement-officiel-de-la-campagne-de-commercialisation-du-coton-graine-2020-2021-a-Gogounou

L'AIC vise 675.000 tonnes de production et Le Bénin demeure le premier producteur en Afrique.

La commune de Gogounou a abrité le vendredi 13 Novembre 2020 la cérémonie officielle du démarrage de la commercialisation du coton graine. Le ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, Gaston Dossouhoui, appuyé par celui du commerce Shadyath ASSOUMAN, a donné le top au titre de la campagne 2020-2021.

La cérémonie de lancement de la commercialisation du coton a été effective en présence du président de l'association nationale des égreneurs de coton du Bénin, Eustache KOTIGAN, représentant le président de l'AIC ; du Directeur général de la SODECO, du préfet de l’Alibori; du maire de Gogounou; du président de la Fédération nationale des coopératives villageoises des producteurs de coton; des producteurs; du maire de Banikoara.

Dans les différentes allocutions, la particularité de la présente campagne de commercialisation a été soulevé. Ainsi, pour le maire de la commune de Gogounou, la culture du coton est la Première importante source de revenus des producteurs, impacte positivement et durablement les communautés qui peuvent désormais faire face non seulement à l'éducation et aux soins de qualité en faveur de leurs enfants, mais génère aussi un accroissement du niveau de mobilisation des ressources au niveau des caisses de l'administration communale à travers la perception de la taxe de développement locale.

C'est l'occasion pour le préfet de l'Alibori Mouhamadou Moussa d'exprimer sa gratitude et celle des populations, à l'endroit du gouvernement du Bénin et à son chef, le président Patrice TALON, pour les nombreux efforts consentis au profit des braves producteurs en faveur de la promotion des filières agricoles en général.

La parole est revenue à Eustache KOTIGAN, Président de l'association nationale des égreneurs de coton du Bénin, représentant le président de l'AIC pour donner des précisions sur la commercialisation du coton. À l'en croire, la présente cérémonie va consacrer l’ouverture des marchés pour la commercialisation du coton graine dans tout le bassin cotonnier. " La campagne cotonnière 2020/2021 a été assez particulière pour deux raisons : Premièrement, aussi bien dans la zone Nord que dans la zone Centre-Sud, nous avons connus plusieurs jours de rupture de pluies dans la bonne période de semis recommandée. Deuxièmement, les pluies se sont poursuivies pratiquement jusqu’en novembre, une situation exceptionnelle qui a fait que les semis tardifs ont pu bénéficier de suffisamment de pluies pour terminer convenablement leur cycle de croissance.

Au regard des conditions qui ont prévalu au cours de cette campagne 2020/2021, il est à espérer que la production avoisinerait les 675.000 tonnes de coton graine. "a-t-il indiqué avant de rappeler le prix d'achat du coton graine au titre de la campagne 2020/2021 retenu par les familles de l'interprofession : Prix du coton graine 1er choix payé aux producteurs est de 265 FCFA/kg; prix payés par les égreneurs, 280 FCFA/Kg. Prix du coton graine 2e choix payé aux producteurs : 215 FCFA/Kg; prix payé par les égreneurs 230 FCFA/Kg sans oublier le coton biologique dont le prix est majoré de 20% par rapport au coton conventionnel.

Aussi, pour faciliter les opérations de récolte, l'interprofession a accordé une avance sur les fonds coton d'un montant de 3.360.000.000 FCFA dont une avance de 480.000.000 FCFA sur les frais de marchés a été octroyée.

Le ministre de l'agriculture, d'élevage et de la pêche, Gaston Cossi Dossouhoui a fait constater que malgré toute la bonne volonté des uns et des autres, ils ont été contraints de revoir les ambitions de production de coton graine à la baisse de 850.000 à 675.000 tonnes mais que cela ne doit pas émousser la détermination et l'optimisme des familles de l'interprofession, et les producteurs. " Ce qui m'anime à cet instant précis, c'est la fierté de vous annoncer qu'en dépit de la révision à la baisse de nos ambitions de production de coton graine à 675.000 tonnes, notre pays le Bénin gardera son rang de premier producteur de coton en Afrique. Évidemment, nous n'allons pas seulement nous contenter d'une première place avec ce niveau actuel de production, mais devons-nous donner pour défis de maintenir cette position par l'amélioration des rendements et une production plus élevée, grâce à la mise en application effective des technologies de transition agro écologiques actuellement déployées dans nos systèmes de production. Et je puis vous rassurer que nous y travaillons méthodiquement afin que le potentiel de la filière coton béninoise s’exprime pleinement. Notre pays peut réaliser 1.000.000 de tonnes de coton graine sans augmenter les superficies actuelles, et avons le devons de gagner ce pari bientôt." a lancé le ministre Dossouhoui.

Procédant au lancement officiel de la campagne, la Ministre de l’Industrie et du Commerce, Shadyath ASSOUMAN a rassuré les uns et les autres que tout est fin prêt pour une campagne réussie.

Les ponts bascules ont déjà fait l’objet des vérifications usuelles et sont prêts pour le passage des chargements. Les prestataires balanciers et ajusteurs agréés sont déjà sur le terrain. L’Agence nationale de normalisation, de métrologie et du contrôle qualité procède déjà à la vérification et au contrôle des normes de tous les instruments de mesures.



Autres titres
Côte D'Ivoire A Yamoussoukro, le premier pôle agro-industriel financé par la BAD renforce la sécurité alimentaire des populations 
République Centrafricaine Infrastructures: des travaux de la modernisation de 7.080.000.053 FCFA lancés 
Burkina-Faso Des tee-shirts, des chaussettes et des sous-corps 100 % «Made in Burkina»: c’est désormais une réalité ! 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Bénin Destination: Toviklin, la commune à forte majorité féminine 
Bénin Destination: Glazoué, Terre des ignames, troisième plus grand marché du pays 
Bénin Destination: Boukoumbé, cité des tatas, mine touristique au cœur de l'Atacora 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires