Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Air Burkina en négociations très avancées avec un investisseur américain pour accélérer sa relance


Economie et finances

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
Air-Burkina-en-negociations-tres-avancees-avec-un-investisseur-americain-pour-accelerer-sa-relance

Air Burkina veut accélère son plan de relance. La compagnie aérienne scrute actuellement la piste d’un opérateur privé américain pour tenter de renflouer son capital. C’est son directeur général, Blaise SANOU (photo), qui en a fait l’annonce lors d’un entretien accordé à l’hebdomadaire Jeune Afrique le 30 avril 2020. L’opérateur américain en question porte le nom de African Global Development.

Selon le patron d’Air Burkina, « les négociations sont très avancées avec African Global Development pour la reprise partielle de la compagnie. On devait signer l’accord, mais ce processus a été arrêté par l’épidémie de Covid-19 ».

Si les négociations aboutissent, sa dette estimée à 23 millions de dollars sera apurée. Le repreneur s’engage également à renforcer la flotte de la compagnie avec l’apport de nouveaux avions, dont un Airbus 220, dans un délai de 60 à 90 jours. « Avec ce partenariat, notre réseau actuel de trois appareils va croître considérablement, autour de douze avions, avec l’arrivée d’Airbus et de turbopropulseurs », a déclaré le Blaise SANOU.

Air Burkina n’est pas à sa première expérience d’ouverture de capital aux investisseurs privés. Fondée en 1967, elle avait été partiellement privatisée en 2001. L’État avait transféré 56% de ses actions au Fonds ismaélite Aga Khan pour le développement économique (AKFED). Cependant, la détérioration de la situation financière d’Air Burkina a contraint l’investisseur privé à se retirer après la signature, le 11 mai 2017, d’un contrat de cession de ses parts à l’État burkinabè.

Actuellement, Air Burkina fait face à d’énormes difficultés financières en raison de la pandémie de Covid-19. Dans une lettre circulaire, datée du 17 avril, à l’attention du personnel, le directeur général émettait des doutes quant à la capacité à payer les salaires au-delà de deux mois alors que ses opérations sont suspendues depuis le 29 mars 2020 suite à la décision du gouvernement de fermer les frontières.

Romuald Ngueyap



Autres titres
République Centrafricaine Cérémonie de pose de la première pierre des travaux de la construction de la plateforme douanière de Beloko 
Ghana D’ici 2022, le Ghana veut acheminer 10% de ses marchandises par voies ferrées 
Bénin Covid-19: soutien aux entreprises d’exploitation agricoles et aux micro, petites et moyennes entreprises 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso 2e édition de la Journée nationale de l’Arbre: le président du Faso aux côtés des acteurs à Banfora 
Burkina-Faso Technologie agricole: KONO DIGITAL livre sa première cuvée de pilotes de drones 
Burkina-Faso Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 août 2020 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires