Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Congo RDC Le président Félix-Antoine Tshisekedi ordonne la traque et l'arrestation de Kyungu Gédéon


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Le-president-Felix-Antoine-Tshisekedi-ordonne-la-traque-et-l-arrestation-de-Kyungu-Gedeon

Le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo vient d'ordonner la traque et l'arrestation immédiate de Gédéon Kyungu, chef de la milice Bakata Katanga, en fuite depuis son insurrection avec ses miliciens, dimanche, à Lubumbashi, chef lieu de la province du Haut-Katanga, causant mort d'hommes.

Le Chef de l'État a pris cette décision au cours de la réunion de haute sécurité qu'il a présidée lundi à la Cité de l'Union africaine, laquelle a mis autour de lui le Chef d'état major général des FARDC, le ministre de la Défense, le conseiller spécial, le vice- Premier ministre en charge de l'intérieur, l'administrateur général de l'ANR, le DG de la DGM et le chef de la maison militaire. Le ministre de la Défense nationale, Aimé Ngoy Mukena, a déclaré à la presse au sortir de la réunion que le Chef de l'État leur a fait part de sa plus grande consternation sur l'insécurité créée, lundi à Lubumbashi, par Kyungu Gédéon et ses miliciens, causant la mort d' innocents et paisibles citoyens." Nous avons besoin de l'adhésion de tout le monde pour dénoncer la cachette de ce récidiviste", a-t-il souligné. Pour le ministre de la Défense, Kyungu Gédéon ne peut pas fuir deux fois et continuer à défier l'État continuellement. Aussi, a-t-il ajouté, le Chef de l'État a ordonné que soit immédiatement instituée une mission de haut niveau afin d'établir les responsabilités de tout un chacun dans cette affaire.

Le ministre de la Défense nationale a indiqué, par ailleurs, que le Président de la République a également déploré le désordre créé ce lundi à Kinshasa par les adeptes de Ne Mwanda Semi, chef de la secte mystico- religieuse Bundu Dia Mayala.

Le Chef de l'État a déploré le fait que ces deux événements se déroulent en un moment où le pays est en train de faire face à une guerre asymétrique qu'est COVID19, qui décime nos populations. C'était une réunion de renforcement de capacité des responsables aux plus hauts niveaux, qui doivent se rendre sur les lieux pour établir toutes les responsabilités et tirer au clair ce qui s'est passé, a encore dit le ministre de la Défense nationale. Le chef de l'État aimerait également qu'une telle situation ne se répète dans les jours à venir.

L'AUTEUR
Présidence


Autres titres
Cameroun Après l’attaque à Kumba, l’ONU appelle au dialogue pour résoudre la crise dans la partie anglophone 
Côte D'Ivoire Religion: célébration ce mercredi de la nuit du Maoulid 
Burkina-Faso Nécrologie: le père du président burkinabè est décédé 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Congo RDC La Banque africaine de développement approuve une enveloppe de près de 142 millions de dollars pour appuyer la lutte contre la pandémie de Covid 19 
Congo RDC Célébration ce jeudi 30 juillet de la journée internationale de lutte contre la traite des êtres humains 
Congo RDC Fin de l'état d'urgence: reprise immédiate du commerce mais églises, écoles et frontières en aout prochain 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires