Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso COVID-19 : les autorités coutumières et religieuses s’engagent à sensibiliser davantage les populations


Santé

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
COVID-19-:-les-autorites-coutumieres-et-religieuses-s-engagent-a-sensibiliser-davantage-les-populations

Le ministre de la Santé, Professeur Léonie Claudine Lougué/Sorgho, a échangé avec les représentants des autorités coutumières et religieuses. Cette rencontre qui a eu lieu le mardi 10 mars 2020 au palais royal du Mogho Naba, entre dans le cadre de la lutte contre le coronavirus au Burkina Faso.

Le ministère de la Santé a officiellement annoncé le lundi 9 mars 2020, le deux cas confirmés de coronavirus au Burkina Faso. Dès le lendemain de cette annonce, une délégation du ministère de la Santé, conduite par la première responsable, Professeur Léonie Claudine Lougué/Sorgho, est allée rencontrer les représentants des autorités coutumières et religieuses du pays. Cette rencontre avait pour objectif d’informer ces acteurs sur la situation du coronavirus au Burkina Faso et demander leur accompagnement dans la lutte contre cette maladie.

Pour le ministre de la Santé, les autorités coutumières et religieuses sont beaucoup impliquées dans la vie des communautés et ils y jouent un grand rôle. « Il était de notre responsabilité de venir les rencontrer, de leur donner les informations justes et de demander leur implication pour que nous puissions ensemble, nous préserver contre cette épidémie », a précisé Professeur Lougué. Elle a souhaité que chaque organisation donne les dispositions à prendre aux membres de sa communauté, afin d’éviter la propagation du virus.

La démarche du ministère de la Santé a été bien appréciée par les représentants des autorités coutumières et religieuses. Au nom de ces différents représentants, le cardinal Philipe Ouédraogo a souligné que le ministère de la Santé a eu une belle intuition de les approcher. Pour lui, une seule main ne peut pas ramasser la farine. Il estime que le ministère à sa partition à jouer, le Gouvernement également, et eux aussi, de leur côté, peuvent contribuer à leur manière, chacune selon sa spécificité. Les représentants des autorités coutumières et religieuses ont précisé qu’ils sont au service des populations et qu’ils s’engagent à les sensibiliser davantage, pour qu’ils adoptent les bons comportements face à cette épidémie.

DCPM/Santé



Autres titres
Afrique L’OMS renforce son soutien aux pays à risque élevé en Afrique face à la COVID-19 
Liban Le soutien aux hôpitaux est la première priorité de l'ONU suite à l'explosion meurtrière 
Burkina-Faso Réouverture des frontières ariennes: les autorités en charge des transports constatent l’effectivité de la mise en œuvre des dispositions 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso 2e édition de la Journée nationale de l’Arbre: le président du Faso aux côtés des acteurs à Banfora 
Burkina-Faso Technologie agricole: KONO DIGITAL livre sa première cuvée de pilotes de drones 
Burkina-Faso Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 août 2020 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires