Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso L’UNAPOL envisage un arrêt de travail dans tous les services de police dès le 4 février prochain


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
L-UNAPOL-envisage-un-arret-de-travail-dans-tous-les-services-de-police-des-le-4-fevrier-prochain

Chers policières et policiers, population du Burkina Faso

Malgré les multiples interpellations et appels à résoudre les problèmes récurrents de la police, l’UNAPOL ainsi que l’ensemble des policiers constatent que le ministère de la sécurité s’illustre par un refus manifeste de prêter une oreille attentive aux préoccupations des policiers. Pire le ministère organise des activités budgétivores inutiles qui n’ont jamais rien apporté à la sécurité des populations comme le CASEM.

Vaillantes populations burkinabè, à ce Jour 30 janvier 2020, la police nationale se retrouve avec cinq (05) Directions Régionales sans d recteurs régionaux régulièrement nommés, onze (11) Directions provinciales sans directeurs provinciaux régulièrement nommés, de nombreuses divisions et services vacants. Quel paradoxe dans un contexte sécuritaire nécessitant une bonne organisation opérationnelle. A cela s’ajoute environ 1200 officiers de police se trouvant dans une situation administrative et juridique Irrégulière. Pendant ce temps le MSECU se donne le loisir d’organiser un CASEM avec des thèmes ronflants emprunts de populisme sécuritaire.

L’UNAPOL considérant que la sécurité nécessite d’abord une bonne organisation et des ressources humaines motivées et engagées a décidé de ne pas participer à un tel CASEM.

L’UNAPOL et l’ensemble des policiers constatent qu’au niveau du ministère de la sécurité, le ministre et ses collaborateurs sont insensibles aux problèmes des policiers et ont des préoccupations hors du ministère de la sécurité et de la sécurité des populations de façon générale.

Fort de ces constats, l’UNAPOL invite l’ensemble des policiers sur toute l’étendue du territoire à se mobiliser à compter du mardi 4 février 2020 pour observer un arrêt de travail dans tous les services de police jusqu’à la résolution définitive du problème de carrière des 1200 officiers de police, au départ du ministre de la sécurité et ses collaborateurs notamment le DRH, le Directeur des marchés publics, le DAF, le DIRCAB, le SG.

L’UNAPOL considère qu’il est difficile d’obtenir une sécurisation optimale de la population avec des premiers responsables du ministère de la sécurité préoccupés par autres choses que les problèmes réels de cette sécurité.

L’UNAPOL s’excuse auprès des populations pour les nombreux désagréments qui s’en suivront.

Pour le policier, l’UNAPOL ne lâche rien

Le secrétaire Général



Autres titres
Côte D'Ivoire Le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly sera inhumé le vendredi 17 juillet à Korhogo 
Bénin Ordre National des Pharmaciens: une nouvelle équipe pour une nouvelle dynamique 
Mali Violences à Bamako: le président veut dialoguer et apaiser la situation 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Economie agricole: le Projet d’appui aux filières agricoles lancé dans plusieurs régions 
Burkina-Faso Collecte de sang à la présidence du Faso: Roch Marc Christian Kaboré, donateur 
Burkina-Faso Compte rendu du Conseil des ministres du 8 juillet 2020 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires