Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Inter En 2020, des millions de personnes seront confrontées à la faim, notamment en Afrique subsaharienne


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
En-2020,-des-millions-de-personnes-seront-confrontees-a-la-faim,-notamment-en-Afrique-subsaharienne

L’Afrique subsaharienne sera l’un des points chauds les plus importants en matière de lutte contre la faim en début 2020, a prévenu mardi le Programme alimentaire mondial (PAM).

Des millions de personnes auront besoin d'une aide alimentaire au Zimbabwe, au Soudan du Sud, en République démocratique du Congo et dans la région du Sahel central dans les mois à venir, a précisé l'agence onusienne.

« Le PAM mène des batailles humanitaires importantes et complexes sur plusieurs fronts au début de 2020 », a déclaré David Beasley, Directeur exécutif du PAM. « Dans certains pays, nous voyons les conflits et l'instabilité se combiner à des conditions climatiques extrêmes, forçant les gens à quitter leurs foyers, leurs fermes et leurs lieux de travail. Dans d'autres, les chocs climatiques se produisent en même temps que l'effondrement économique et laissent des millions de personnes au bord du dénuement et de la faim ».

Le Rapport du PAM sur les points chauds mondiaux en 2020 note qu'au Zimbabwe, dans un contexte d'implosion de l'économie, la situation est de plus en plus précaire alors que le pays entre au plus fort de sa « période de soudure », pendant laquelle la nourriture est la plus rare. Le nombre de personnes souffrant de la faim au Zimbabwe a atteint son plus haut niveau en dix ans.

Le PAM prévoit d'apporter une aide à plus de 4 millions de personnes dans ce pays et craint que l'impact d'une sécheresse régionale n'affecte d'autres pays au cours des premiers mois de l'année.

Des défis monumentaux et urgents sur tous les continents

Le PAM a rappelé que l'année dernière il avait apporté une assistance à grande échelle au Yémen, au Mozambique après le cyclone Idai, au Burkina Faso et dans de nombreuses autres crises pour éviter la famine.

« Mais le monde est un endroit impitoyable et, alors que nous entrons dans l'année 2020, le PAM est confronté à de nouveaux défis humanitaires monumentaux qu'il nous faut relever avec une réelle urgence », a souligné Margot Van Der Velden, Directrice des situations d'urgence au PAM.

L'évolution rapide de la crise en Haïti est très préoccupante au tournant de l'année, car l'escalade des troubles paralyse l'économie, mettant les prix des denrées alimentaires hors de portée de nombreuses personnes (+40 % entre octobre 2018 et octobre 2019). Selon une récente enquête sur l'insécurité alimentaire, 3,7 millions de personnes - soit un tiers de la population - ont besoin d'aide, affirme le PAM.

En Asie, l'Afghanistan est confronté à l'insécurité combinée à la sécheresse, ce qui laisse plus d'un tiers de la population du pays, soit plus de 11 millions de personnes, en situation de grave insécurité alimentaire.

Au Moyen-Orient, le PAM peut se prévaloir de son succès au Yémen, où il a augmenté de 50% son aide alimentaire, qui est passée de 8 millions de personnes par mois au début de 2018 à 12 millions à la fin de 2019. Dans la perspective de l'année 2020, l'agence reste attentive à l'augmentation des besoins alimentaires en Iraq et au Liban, où les troubles civils et la crise macroéconomique entraînent une aggravation de l'insécurité alimentaire.

Plus de 10 milliards de dollars pour financer les opérations

L'ampleur et la complexité des défis en Afrique et dans d'autres régions vont pousser les ressources et les capacités du PAM et d'autres institutions à leurs limites.

Ainsi, l'intensification de l'action humanitaire nécessitera une fois de plus l'appui généreux des gouvernements donateurs pour financer l'assistance nécessaire pour sauver des vies et soutenir le développement.

Le PAM estime qu'il aura besoin de plus de 10 milliards de dollars pour financer intégralement toutes ses opérations dans plus de 80 pays du monde en 2020.

« Chaque année, au PAM, nous planifions les 12 prochains mois et nous demandons l'appui des généreux gouvernements, des institutions du secteur privé et des membres du public qui nous aident à atteindre nos objectifs humanitaires et de développement», a déclaré David Beasley .

« En tant qu'agence qui dépend entièrement des dons volontaires, nous avons la responsabilité de montrer que le PAM peut continuer à être l'organisation mondiale la plus efficiente et la plus efficace pour fournir le type d'aide alimentaire qui sauve des vies et change des vies à travers la planète », conclu le chef du PAM.

L'AUTEUR
ONU


Autres titres
Tchad Médias: l'Union des journalistes tchadiens a un nouveau bureau 
Gabon Vague de disparitions d’enfants: les femmes dans les rues ce lundi 
Côte D'Ivoire Présidentielles 2020: les 4 conditions des Evêques de Côte d’Ivoire pour des élections apaisées en 2020 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Inter Le manque de nouveaux antibiotiques menace les efforts contre les infections résistantes aux médicaments 
Inter Violence contre les enfants: l'OMS appelle à s'attaquer à la maltraitance cachée 
Inter Le Président de l’Assemblée générale présente ses priorités pour 2020 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires