Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

République Centrafricaine Bambari: sécuriser le commissariat de police pour y améliorer les conditions de travail


Sécurité

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Bambari:-securiser-le-commissariat-de-police-pour-y-ameliorer-les-conditions-de-travail

Fidèle à sa politique d’accompagnement des autorités centrafricaines dans le cadre de la restauration de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire, la MINUSCA n’a pas hésité à répondre favorablement à la demande du Commissaire de la ville de Bambari de clôturer le bâtiment du commissariat longtemps resté sans protection, rendant les policiers vulnérables et faisant d’eux une cible pour les gens mal intentionnés.

Une cérémonie officielle de remise de l’ouvrage, haut de 2 mètres et surmonté de barbelés, a eu lieu le 16 décembre 2019, en présence du Préfet de la Ouaka et du Commissaire de Bambari.

Pour la MINUSCA, l’appui à la restauration de l’Etat, un pilier important de sa mission passe par la mise à la disposition des fonctionnaires (civils et militaires) des infrastructures adéquates pouvant leur permettre de faire leur travail de manière efficiente et efficace. Cette clôture s’inscrit donc dans cette perspective.

A noter que c’est la troisième intervention de la MINUSCA dans ce commissariat en trois ans. Ce qui montre l’importance accordées à la sécurité en général, et aux Forces de sécurité intérieure, en particulier. Déjà en 2017, la MINUSCA avait complètement réhabilité le bâtiment pour rendre le commissariat fonctionnel. Cible d’attaques des groupes armés en 2018, il a encore bénéficié de l’attention de la MINUSCA et du PNUD pour le restaurer et l’équiper.

L’absence de clôture a indéniablement joué un rôle majeur dans la destruction du bâtiment en 2018 et a certainement facilité l’accès aux groupes armés. Cette troisième intervention vient corriger cette faiblesse qui rendait ce lieu de travail vulnérable et mettait en danger permanent la vie des hommes qui y travaillent.

Les autorités locales ont exprimé leur reconnaissance à la Mission onusienne, tout en sollicitant son appui dans la chaîne pénale, pour que cette dernière soit réellement fonctionnelle pour le bien de la population. Appel entendu par le Chef de bureau régional, Bara Dieng, qui a exhorté les bénéficiaires à en prendre soin, tout en promettant que la Mission continuera d’appuyer les efforts des autorités centrafricaines, notamment à Bambari, avec d’autres projets dans un bref délai pour la consolidation de la paix dans la préfecture de la Ouaka.

L'AUTEUR
MINUSCA


Autres titres
Burkina-Faso Sept morts à Tanwalbougou: «Si la responsabilité de FDS était établie, les auteurs répondront de leurs actes» 
Burkina-Faso Djibo-Verbatim: ce que le président du Faso a dit à la troupe 
Burkina-Faso Lutte contre le terrorisme: le président du Faso au contact de la troupe à Djibo 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
République Centrafricaine Présidentielle et législatives couplées 2020: le président Touadera lance l’opération d’inscription sur les listes électorales 
République Centrafricaine Bangassou: formation des membres de l’ANE et des agents recenseurs 
République Centrafricaine Le pragmatisme et l’efficacité 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires