Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

France Emploi fictif à Lyon : Enquête préliminaire autour de l’ex-compagne de Gérard Collomb


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Emploi-fictif-a-Lyon-:-Enquete-preliminaire-autour-de-l-ex-compagne-de-Gerard-Collomb

Des auditions étaient en cours mardi à Lyon dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte par le parquet national financier pour détournement de fonds publics au bénéfice de l’ex-compagne du maire de la ville, Gérard Collomb.

Des collaborateurs et des proches du maire de Lyon étaient entendus sur la réalité d’un emploi municipal occupé par cette femme, Meriem Nouri, a précisé une autre source proche du dossier. Des perquisitions avaient déjà eu lieu en juin à la mairie et au domicile de Gérard Collomb. Le parquet de Lyon s’est saisi du dossier en février après avoir été alerté par les magistrats de la Chambre des comptes sur la situation de cette agent. Averti au même moment, Gérard Collomb a de son côté commandé une enquête administrative.

Dans son dernier rapport sur la gestion de la ville de Lyon, la Chambre régionale des comptes (CRC) Auvergne-Rhône-Alpes a émis des doutes sur la réalité de l’emploi de cet agent pendant une dizaine d’années. Le préjudice pour la collectivité serait de 390.000 euros.

Selon la CRC, l’activité « alléguée » de Meriem Nouri entre 2010 et 2015 « n’a fait l’objet d’aucune traduction administrative », et, de juillet 2015 à avril 2018, celle-ci n’a été affectée « à aucun emploi de la ville correspondant à son grade et à ses fonctions effectives ». La CRC en conclut ne pas disposer « d’éléments matériels » attestant du travail de cette agent sur l’ensemble de la période.

La mairie s’est défendue via une enquête interne signée par un ancien président de la cour administrative d’appel de Lyon, qui écarte d’emblée tout lien entre l’embauche de Meriem Nouri et sa relation avec Gérard Collomb, antérieure à l’élection de celui-ci à la mairie. Son enquête souligne que, si le dossier administratif de l’intéressée contient « peu d’actes administratifs », cette situation ne lui est pas « propre ».

Ce rapport dément tout emploi fictif ou régime de faveur, évoquant seulement une « inertie administrative regrettable » de juillet 2015 à novembre 2017, période durant laquelle Meriem Nouri « n’apparaît affectée dans aucun des services » de la ville mais aurait poursuivi une activité « brouillonne, parfois irritante pour les services ».




Autres titres
Bénin Drame : Un enfant pris pour une pintade tué à Pèrèrè 
Inter Mettre le réseau mondial de transport aérien au service de l’humanité (OACI) 
Niger Insécurité alimentaire: 2.007.564 personnes concernées d’ici août 2020 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
France Impôts Le taux de prélèvements obligatoires s'élève à 46,1% 
France Réforme des retraites : Plus de 700.000 manifestants dans les rues 
France Consommation : Hausse des tarifs du gaz 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires