Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

France Scandale : Des révélations sur des dons de corps à la fac de médecine René Descartes


Santé

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Scandale-:-Des-revelations-sur-des-dons-de-corps-a-la-fac-de-medecine-Rene-Descartes

Pendant des dizaines d'années et jusqu'en 2018, l'université de médecine René Descartes à Paris, a accueilli dans des conditions indécentes des milliers de personnes ayant fait don de leur corps à la science, rapporte L’express.

Depuis 1953, la faculté de la rue des Saints-Pères héberge l'un des deux centres du don des corps de l'agglomération parisienne. Chaque année, des hommes et des femmes font le choix de léguer leurs dépouilles à la Science. Mais la vétusté des locaux, les dysfonctionnements du centre, les différents problèmes de gestion ont eu une conséquence terrible : des corps que l'on a laissés pourrir, rongés par les souris, à tel point que certains ont dû être incinérés sans avoir pu être disséqués. Des corps empilés les uns sur les autres, sans aucune dignité et contrairement à toute règle éthique. Des corps démembrés à même le couloir, dans le passage près des bureaux administratifs. Les photos que L'Express s'est procuré sont insoutenables.

Malgré les avancées dans le domaine du virtuel, il est encore aujourd'hui indispensable de recourir à des dissections. L'Institut Gustave Roussy ou Carmat pour le coeur artificiel, ont d'ailleurs recours au centre des Saints-Pères. Et contrairement au don d'organes qui permet de prélever sur un mort de quoi sauver une ou plusieurs vies, le don du corps sert à former les futurs médecins mais aussi les praticiens déjà en exercice à s'adapter à de nouvelles techniques. Chose peu connue des donneurs : les corps servent également à des entreprises privées auxquelles ils sont vendus, entiers ou démembrés. Les professeurs de médecine, y compris ceux de l'université René Descartes, doivent eux aussi payer pour pouvoir disséquer. Cette tarification des corps a eu pour conséquence de voir partir, sous le manteau, ce que l'on appelle pudiquement des "pièces anatomiques", autrement dit des morceaux de corps.



Autres titres
Inter Le manque de nouveaux antibiotiques menace les efforts contre les infections résistantes aux médicaments 
Congo RDC Le nombre de décès dus à la rougeole dépasse la barre des 6.000 
Afrique Le Kenya, le Mozambique et le Niger endiguent les flambées de polio (OMS) 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
France Commerces : Plus de tickets de caisse en 2022 
France Réforme de la retraite : Baisse de la mobilisation à la SNCF 
France Normandie : Un établissement public pour gérer le Mont-Saint-Michel 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires