Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Gabon Opération de contrôle sanitaire et alimentaire: « le constat est très amère » dans les structures hôtelières et de vente de produits alimentaires


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Operation-de-controle-sanitaire-et-alimentaire:--le-constat-est-tres-amere--dans-les-structures-hotelieres-et-de-vente-de-produits-alimentaires

Dans le cadre d’une vaste opération de contrôle sanitaire et alimentaire, plusieurs structures hôtelières et de vente de produits alimentaires sont passées au peigne fin. A l’issue de certains contrôles, « le constat est très amère, les gabonais mangent du n’importe quoi », dira le Procureure de la République.

Le contrôle de l’hygiène s’est effectué dans plusieurs structures hôtelières et de vente de produits alimentaires, par la Mairie de Libreville, en collaboration avec le Parquet de la République. L’opération vise à évaluer le respect des normes de bonnes pratiques d'Hygiène Alimentaire (BHA) afin de garantir, d'une part, un niveau élevé de protection de la santé et de l'environnement.
Et d'autre part, d'avoir la traçabilité et la validité des produits utilisés et servis aux consommateurs.

Lors des visites inopinées dans le cadre de cette vaste opération, il a été constaté de mauvaises pratiques hygiéniques dans lesdits établissements. Les conditions de cuisine sont loin d’être sains. « Vous avez vu combien c’est sale. Les gabonais mangent du n’importe quoi », a déploré le Procureur au terme d’un contrôle.

Une nouvelle loi en vigueur dans le cadre de la mise en danger d'autrui, au Chapitre Premier, à l'Article 384 stipule que : « Quiconque expose directement autrui à un risque immédiat, de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement, est puni d'un emprisonnement de cinq ans au plus et d'une amende de 5.000.000 de francs au plus. Les personnes morales déclarées responsables pénalement, dans les conditions prévues à l'alinéa ci-dessus sont punis d'une amende de 30.000.000 Fcfa au plus, outre les peines complémentaires prévues à l'article 98 du présent Code ».

Cette opération a fini par se montrer fructueuse puisque dans de nombreuses unités de renommée internationale, la mission de contrôle a pu trouver des quantités importantes de produits périmés et avariés dans les cuisines, les frigos, les stocks et les rayons.
Devant l'urgence de la situation, la mission a décidé de fermer certaines structures, et d'intensifier ces contrôles afin de dénicher les entités non conformes.



Autres titres
Bénin Riposte Coronavirus: la police républicaine intensifie la sensibilisation et les contrôles sur le terrain 
Sénégal Dakar: la destruction du marché Sandaga prévue pour après la Tabaski 
Côte D'Ivoire Éboulement à Anyama: le Gouvernement apporte son soutien aux familles endeuillées 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Gabon Reprise des cours dans l'Enseignement Supérieur: le Protocole de reprise validé 
Gabon Année scolaire 2019-2021: pas d'examens de BEPC et de CEPE, seulement le BAC 
Gabon Obsèques d'Emmanuel Issoze Ngondet: l'hommage de la République 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires