Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Bénin Accusés d'assassinat : Assogba Soton Marcellin et Mehouenou Richard libérés par la justice


Justice

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Accuses-d-assassinat-:-Assogba-Soton-Marcellin-et-Mehouenou-Richard-liberes-par-la-justice

Les sieurs Assogba Soton Marcellin et Mehouenou Richard accusé d'assassinat et de complicité d'assassinat ont été purement et simplement acquitté au bénéfice du doute par la justice, ce Lundi, à la première session criminelle du tribunal de première instance de deuxième classe de Kandi.

Les faits remontent à la soirée dimanche 18 Mai 2014, où les nommés Assogba Soton Marcellin et Mehouenou Richard, étaient en compagnie de maman Junior alias '' San fei Gui '' lorsque Samon Adjamonsi Gildas les a rejoint. Selon l’ABP, une dispute éclata entre maman Junior alias maman Junior alias '' San fei Gui '' et ce dernier qui s'était mis à lui porter des coups. Assogba Soton et Mehouenou Richard s'interposèrent, ce qui n'a pas été du goût de celui-ci qui s'en est pris à eux.

Le mardi 20 Mai 2014, maman Junior alias '' San fei Gui '' porta plainte au commissariat de police de Banikoara contre Assogba Soton Marcellin et Samon Adjamonsi Gildas. Ce dernier ayant reconnu son tort, un règlement à l'amiable fut conclu entre les parties. Une somme de dix mille ( 10.000 ) francs Cfa a été payée par le lieutenant Malick Lafia, alors chef de détachement à l'usine SODECO de Banikoara, pour toutes causes et préjudices confondues.

C'est alors qu'aux environs de 19 heures de ce même jour mardi 20 mai 2014, le corps inanimé de Samon Adjamonsi Gildas, militaire de profession, matricule 31340, en service au 2eme bataillon inter-armes de Parakou a été repêché du bassin d'eau de l'usine. Les sapeurs pompiers qui étaient sur les lieux ont procédé au massage cardiaque sans qu'aucune goutte d'eau ne soit rejetée par le corps de la victime, comme cela devrait l'être si elle était morte par noyade. D'après le médecin légiste, l'examen du corps, a conclu à une mort suspecte par noyade.


Au cours des enquêtes préliminaires les accusés ont nié les faits et les témoins aussi, écartant ainsi la thèse de l'assassinat et soutenant plutôt celle de la mort par noyade. Lors du délibéré, le ministère public a requis une recrusion criminelle de 20 ans contre chacun des deux accusés. Quand à la défense, elle a plaidé pour l'acquittement des accusés au bénéfice du doute, car selon elle, il manque de preuves matériels pour justifier les faits qui leurs sont reprochés.

L'audience a été suspendue pour reprendre quelques minutes plus tard. À la reprise le tribunal a décidé de libérer les accusés au bénéfice du doute après cinq années passées en prison. Assogba Soton Marcellin et Mehouenou Richard, recouvrent ainsi leur liberté.



Autres titres
Côte D'Ivoire Lettre de Charles Blé Goudé au président du tribunal criminel d'Abidjan 
Côte D'Ivoire Grâce collective pour 3 155 détenus d’infractions sans gravité 
Burkina-Faso Kemi Séba est désormais libre 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Bénin Projet de construction de 35 marchés urbains et régionaux: les travaux officiellement lancés à Parakou, Djougou et Natitingou 
Bénin Installation des membres du Conseil national de l’Education 
Bénin Asphaltage: le Ministre José TONATO sur les chantiers de la ville de Natitingou 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires