Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Éthiopie Violences : L’armée fédérale pour rétablir l’ordre à Amhara


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Violences-:-L-armee-federale-pour-retablir-l-ordre-a-Amhara

Après la mort de plusieurs dizaines de personnes entre fin septembre et début octobre, dans la province d’Amahara, les autorités régionales menacent de faire appel à l’armée fédérale pour rétablir l’ordre. Les violences dans cette zone dans le nord du pays sont régulières depuis environ cinq ans.

Les autorités parlent d’au moins 22 morts depuis fin septembre. C’est donc un communiqué ferme qu’a diffusé le Conseil de sécurité régionale Amhara. Il parle d’un problème d’ampleur désormais nationale, avec des morts, des maisons brûlées, des biens détruits et une économie perturbée. Un conflit aux racines multiples, qui pourrait dégénérer.

Le conseil a annoncé une série de mesures : restrictions de port d’armes, interdiction des groupes de sécurité informels et appel à dénoncer les criminels. Mais il a surtout déclaré que « toute action légale, y compris la force fédérale, serait mise en place pour restaurer la paix ». Une annonce qui intervient justement après une réunion mardi entre des responsables sécuritaires représentants l’État central et la région Amhara.

La question est sensible. D’abord le pays n’est plus en état d’urgence. Donc « une intervention des forces d’Addis Abeba dans la sécurité d’une région pourrait être illégale », dit un chercheur. La dernière intervention de ce type c’était en août 2018, en Ogaden. L’opération avait conduit à des affrontements avec une milice locale.

Ensuite, le gouvernement Amhara accuse un comité d’auto-détermination, Qimant, d’avoir fomenté les dernières violences. Une charge qui renvoie à un conflit ethnique ancien. Depuis des années, les relations entre communautés amhara et Qimant sont tendues et les deux parties sont prisonnières d’un cycle d’attaques et représailles.



Autres titres
Guinée Un bloc d’apprentissage de métiers pour personnes handicapées inauguré le 3 décembre prochain 
Côte D'Ivoire «L’’électricité est la base du développement,» BRUNO KONÉ à TIORO 
Bénin Foire : Exposition de produits fabriqués par des détenus à Savalou 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Éthiopie Manifestations : Le bilan des victimes s’élève à 86 selon Abiy Ahmed 
Éthiopie Violences : L’armée fédérale pour rétablir l’ordre à Amhara 
Éthiopie Un jeune étudiant a inventé un détecteur instantané de paludisme 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires