Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Niger Elections professionnelles: l’observation de la commission nationale des droits humains


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Elections-professionnelles:-l-observation-de-la-commission-nationale-des-droits-humains

La Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) a procédé à l’observation des élections professionnelles du 31 juillet 2019, et ce, conformément à sa mission de veille et de protection des Droits Humains au Niger. Cette mission d’observation a concerné uniquement la Ville de Niamey. Quatre (4) équipes ont été déployées au niveau des cinq(5) Arrondissements communaux de la ville de Niamey pour la supervision de ces élections. Ces équipes étaient composées de Commissaires aux Droits de l’Homme et des cadres administratifs et techniques de ladite Institution.

Il ressort de cette mission d’observation les constats suivants :

l’implantation des bureaux de vote à des endroits accessibles aux électeurs ;
le retard accusé dans le démarrage des opérations de vote ;
l’existence du matériel électoral (liste d’émargement, enveloppes, bulletins, urnes, isoloirs, encre, etc.), sauf la petite enveloppe prévue pour les listes additives et les récépissés dans certains bureaux de vote ;
la présence des Forces de défense et de sécurité (FDS) dans certains sites ;
la sérénité observée dans le déroulement des opérations du vote ;
l’absence des délégués de certaines centrales syndicales dans les bureaux de vote visités ;
la présence dans les bureaux de vote des cartes d’électeurs non distribuées ;
la non-conformité des noms sur les listes d’émargement et les cartes d’électeurs ;
le respect strict de l’heure officielle de fermeture des bureaux de vote ;
le faible taux de participation ;
l’acceptation des résultats de vote par les délégués présents à l’issue du dépouillement.

A l’issue de sa mission d’observation, la CNDH formule les recommandations suivantes :

A l’endroit du Gouvernement :

de réviser le code électoral professionnel en vue de corriger les insuffisances constatées.
A l’endroit de la Commission Nationale des Elections Professionnelles (CONEP):

d’assurer la formation de tous les acteurs impliqués dans le processus des élections professionnelles au cours des prochaines échéances.

A l’endroit des centrales syndicales :

de sensibiliser davantage leurs militants sur les enjeux des élections professionnelles pour qu’à l’avenir le taux de participation soit plus important ;
de respecter scrupuleusement les voies de recours prévues par les dispositions du code électoral professionnel en cas de contestation des résultats.

Fait à Niamey, le 02 août 2019

La Vice-Présidente

Mme SIDIKOU FATOUMATA



Autres titres
Inter 458 000 apprentis en France: une filière qui attire toujours plus 
Côte D'Ivoire Axe 4 du Programme social du gouvernement, 1800 jeunes déjà recrutés 
Mali IBK à la Biennale de Luanda: la Culture au service de la Paix 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Niger Le programme APPRENDRE appuie l’évaluation des enseignants du secondaire 
Niger Rougeole: plus de 4 millions d’enfants vaccinés lors d’une campagne nationale 
Niger Chefferie Traditionnelle: la loi modifiant la loi n° 2015-01 du 13 janvier 2015 adoptée 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires