Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Inter Prix RSF 2019 pour la liberté de la presse: les nominés dévoilés avant la cérémonie à Berlin


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Prix-RSF-2019-pour-la-liberte-de-la-presse:-les-nomines-devoiles-avant-la-ceremonie-a-Berlin

La cérémonie de remise du Prix RSF pour la liberté de la presse aura lieu le 12 septembre à Berlin, à l’occasion des 25 ans de la section allemande de l’organisation. Des journalistes et organes de presse de 12 pays ont été nominés dans trois catégories : le courage, l’impact et l’indépendance du journalisme.

Depuis sa création en 1992, le Prix RSF pour la liberté de la presse récompense des journalistes particulièrement courageux et indépendants, dont le travail a eu un impact significatif.

Deux semaines avant la cérémonie qui doit se tenir à Berlin le 12 septembre à l’occasion des 25 ans de la section allemande de l’organisation, RSF dévoile la liste des nominés, des journalistes et des médias de 12 pays en lice pour trois prix internationaux.

“Nombreux de ces nominés sont menacés ou ont été emprisonnés à de nombreuses reprises pour leur travail, et pourtant ils ne se laissent pas soudoyer et élèvent leurs voix contre l’abus de pouvoir, la corruption et d’autres crimes. La situation terrible de ces journalistes, plutôt que de nous rendre pessimistes, nous donne l’optimisme de la volonté. Le courage mis au service des idéaux du journalisme est un formidable facteur d’encouragement pour tous ceux qui entendent affronter les défis les plus importants de l’humanité”, déclare Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières.

Parmi eux, un journaliste d’investigation russe qui a déjà subi plusieurs attaques, une journaliste vietnamienne battue et emprisonnée pour son travail et le plus ancien journal du Pakistan, cible d’un harcèlement constant par les autorités officielles.

Pour le Prix du courage sont nominés les journalistes suivants :

Igor Roudnikov (Russie) – Fondateur du journal Novye Kolesa, il a été la cible de plusieurs attaques pour ses enquêtes sur la corruption et sur les détournements de fonds publics. Son activité lui a également valu d’être arrêté et de passer près de deux ans en prison.

Eman al Nafjan (Arabie saoudite) – Blogueuse et journaliste, elle a mené d’importantes campagnes pour que les femmes soient autorisées à conduire et accèdent à davantage de droits. Arrêtée avec d’autres activistes, elle a été relâchée et vit actuellement en liberté conditionnelle. Considérée comme "traître", elle risque jusqu'à 20 ans de prison.

Paolo Borrometi (Italie) – Ses courageuses enquêtes sur la mafia lui valent d’être régulièrement menacé de mort et le contraignent à vivre sous une protection policière permanente.

Lola Aronovich (Brésil) – Cette blogueuse est connue dans tout le pays pour ses textes féministes et son implication dans la lutte pour les droits des femmes. La loi Lola, baptisée en hommage à ses travaux contre la violence en ligne, permet à la Police fédérale de se saisir des enquêtes liées à la cybercriminalité à caractère misogyne. Pour autant, elle fait régulièrement l’objet de nombreuses attaques et a reçu des centaines de menaces de mort sur internet.

Pour le Prix de l’impact, sont nominés les médias et les journalistes suivants :

Bihus.info (Ukraine) – Le collectif de reporters fondé par Denys Bihus a révélé plusieurs cas de corruption et d’abus de pouvoir par des politiciens de haut rang, dont certains ont été poursuivis en justice et furent contraints de démissionner.

Pham Doan Trang (Vietnam) – Fondatrice du webmagazine Luat Khoa, elle vit dans l’un des pays les plus répressifs au monde. A travers ses articles, elle aide ses compatriotes à lutter pour leurs droits civiques. Elle est aussi une fervente défenseure des droits LGBT. Son travail lui a valu d’être battue et arbitrairement détenue à plusieurs reprises.

Sudanese Journalists Network (Soudan) – Ce réseau de journalistes soudanais rend compte des atteintes à la liberté de la presse sur Twitter et se fait le porte-parole de journalistes emprisonnés.

Lu Guang (Chine) – Photojournaliste renommé, il documente les problématiques sociales et environnementales soulevées par l’intensité du développement industriel. Basé à New York depuis 2005, il fut arrêté le 3 novembre 2018 alors qu’il était en visite en Chine. Depuis, sa famille et ses confrères n’ont plus jamais eu de nouvelles de lui.
Pour le Prix de l’indépendance, sont nominés les médias et les journalistes suivants :

Caroline Muscat (Malte) – Après l’assassinat de sa consœur Daphne Caruana Galizia en 2017, elle a fondé le média indépendant d’investigation en ligne The Shift News, qui enquête notamment sur la corruption. En dépit des nombreuses pressions qu’elle subit, elle poursuit son travail sans faillir.

Dawn (Pakistan) – Le plus ancien quotidien du pays, c’est aussi le seul qui continue à résister à l’autorité militaire. Sa distribution a été interdite durant les élections de 2018. Cette année, le gouvernement a ordonné aux publicitaires de ne pas publier d’annonce dans Dawn.

Amadou Vamoulké (Cameroun) – Directeur de la radio d’Etat pendant 9 ans, il a régulièrement dénoncé le monopole d’information détenu par la chaîne TV publique et la criminalisation des professionnels des médias. Il fut arrêté en 2016, officiellement pour avoir détourné des millions d’euros de fonds publics.

Confidencial (Nicaragua) – Cet hebdomadaire indépendant s’est fait un nom grâce à ses reportages d’investigation et ses analyses en profondeur du système politique – ce qui lui a valu aussi bon nombre d’ennemis. Après avoir reçu plusieurs menaces de mort, son rédacteur en chef, Carlos Fernando Chamorro, a quitté le pays pour le Costa-Rica, d’où il travaille désormais.

La 27e édition du Prix RSF pour la liberté de la presse

Créé en 1992, le Prix RSF pour la liberté de la presse est devenu un événement célébré chaque année en France. En 2018, il s’est tenu pour la première fois à Londres et il se tient cette année à Berlin, à l’occasion des 25 ans de la section allemande de l’organisation.

« Nous sommes extrêmement heureux d’accueillir le Prix RSF pour la liberté de la presse à Berlin. C’est une grande joie de faire honneur au courage de journalistes du monde entier et de recevoir certains d’entre eux ici, a déclaré le porte-parole du bureau RSF Allemagne, Michael Rediske. Le Prix RSF envoie un message aux régimes répressifs : le travail de femmes et d’hommes déterminés a une répercussion à travers le monde et nous n’abandonnons pas à leur sort celles et ceux qui sont menacés, harcelés et emprisonnés. »

Les lauréats seront annoncés le 12 septembre au Kammerspiele du Deutches Theater de Berlin. Ils seront choisis par un jury composé du Conseil émérite de RSF et des présidents de toutes les sections de l’organisation.

Partenaire historique du Prix RSF pour la liberté de la presse, TV5Monde soutient l’événement et remettra le prix de l’indépendance. Le Prix du courage bénéficie du soutien du fournisseur de messagerie Posteo. Le groupe média Intan sponsorise le Prix de l’impact.

L'AUTEUR
RSF


Autres titres
Bénin L’Etat appui une centaine de personnes indigentes dans le Plateau 
Inter Forum de Paris sur la paix : « Le monde se fissure. Le statu quo n’est pas tenable » - Guterres 
Gabon Grève illimitée au service des impôts de Libreville 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Inter Forum de Paris sur la paix : « Le monde se fissure. Le statu quo n’est pas tenable » - Guterres 
Inter Le HCR relocalise 54 réfugiés vulnérables depuis le Niger vers l’Italie 
Inter Près de 20% des adolescents dans le monde souffrent de troubles mentaux, l'ONU appelle à redoubler d’efforts 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires