Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Niger Situation sécuritaire et socio-économique: analyse du collectif des organisations de la société civile de diffa


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Situation-securitaire-et-socio-economique:-analyse-du-collectif-des-organisations-de-la-societe-civile-de-diffa

Le collectif des organisations de la société civile de diffa s’est réuni ce jeudi 08 aout 2019 en vue d’analyser la situation sécuritaire et socio-économique de la région de Diffa. Au terme de cette rencontre le collectif rend public la déclaration suivante :

Ces derniers mois, la recrudescence des enlèvements qui s’opèrent dans la région de diffa explique clairement la précarité de la situation sécuritaire et de la protection des citoyens dans cette partie du Niger. En effet, après les enlèvements des femmes et enfants dans plusieurs villages, des individus armés s’adonnent aux enlèvements des leaders communautaires, des riches commerçants et des fonctionnaires de l’état. Dernièrement un riche commerçant de son état a été enlevé en plein cœur de la ville de N’guigmi aux environs de 21h. Cet enlèvement prouve à suffisance la défaillance du dispositif sécuritaire dans la région.

Selon les données d’OCHA, 147 personnes ont été enlevées dans la région de diffa pendant le seul mois de juin 2019 dont plusieurs femmes et enfants qui restent toujours dans les mains des ravisseurs. Ces otages sont souvent libérés contre paiement des rançons qui s’élèvent entre 500 000 à 5 000 000 de FCFA. En 2018 une dame et sa fille ont été libérées contre paiement de 34 millions de FCFA.

Devant cette situation d’incertitude sécuritaire plusieurs personnes passent la nuit dans la brousse pour éviter d’être enlevées.

A ces enlèvements des personnes à réplétion s’ajoute le vol des bétails en masse. En effet au delà des petits vols de bétails traditionnels qui sont opérés depuis l’avènement de l’insécurité, ces derniers temps des troupeaux des bovins sont subtilisés par des individus armés avant de disparaitre dans la nature. Ainsi, une dizaine de troupeaux ont été volé dans la région notamment à diffa, N’guigmi et Chétimari.

L’interdiction de l’urée aux producteurs malgré la levée de cette interdiction dans le domaine de l’agriculture constitue un sérieux handicap pour les producteurs alors que la CAIMA dispose d’un stock important de plus de 2 000 tonnes pour le compte de la région de diffa.

Le couvre feu instauré de 22 h à 04h du matin pour les piétons et 20h à 5h pour les véhicules entrave les activités économiques ainsi que la liberté de mouvement.

Pour rappel, cela fait bientôt 5 ans que cette région vit sous l’état d’urgence et les mesures restrictives. Outre l’effritement du tissu socioéconomique de la région, l’état d’urgence a également mis à rude épreuve la gestion administrative de cette région. Pour preuve la région a connu six(6) gouverneurs en moins de 5 ans dont certains ont à peine fait 5 mois et d’autres ont carrément jeté l’éponge parce que ne pouvant plus. Ce balai des gouverneurs à la tête de la région explique clairement la mauvaise compréhension de la notion de l’état d’urgence occasionnant une prise en otage de cette région.

Au regard de tout ce qui précède le collectif exige :

-L’assouplissement des toutes les mesures restrictives notamment celle concernant le couvre-feu ;
-La levée de toutes les barricades dans toutes les villes de la région de diffa ;
-Faciliter l’accès à l’urée aux producteurs afin de booster la production ;
-Renforcer le dispositif sécuritaire dans la région de diffa ;
-Appelle le gouvernement à travers le ministre de l’intérieur de prendre toute les dispositions pour que le prochain gouverneur jouisse de tout son pouvoir en tant que représentant du président de la république.

Enfin le collectif adresse ses condoléances les plus émues à la famille du commandant régional de la garde Nationale de diffa suite à sa disparition tragique ainsi qu’à la grande famille de FDS et à toute la nation nigérienne.

Le collectif encourage les forces de défense et de sécurité pour tout ce qu’elles font dans leurs missions de la défense de l’intégrité de la nation et de la sécurisation des personnes et des biens.

Fait à Diffa, le 08 Aout 2019

Le collectif



Autres titres
Bénin Drame : Un enfant pris pour une pintade tué à Pèrèrè 
Inter Mettre le réseau mondial de transport aérien au service de l’humanité (OACI) 
Niger Insécurité alimentaire: 2.007.564 personnes concernées d’ici août 2020 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Niger Insécurité alimentaire: 2.007.564 personnes concernées d’ici août 2020 
Niger Communique du conseil des ministres du vendredi 06 Décembre 2019 
Niger Accidents: 900 morts enregistrés sur les routes nigériennes 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires